Inprecor
Informations et analyses publiées sous la responsabilité du Bureau exécutif de la IVe Internationale.

 

Brésil

●. BRÉSIL

Le coup d’État de 2016, l’étape actuelle et les tâches de la gauche

Insurgência juillet-août 2018 n°653-654

Insurgência est une des quatre organisations faisant partie de la section brésilienne de la IVe Internationale qui, comme la gauche révolutionnaire brésilienne en général, est actuellement divisée en courants publics.

Argentine

●. ARGENTINE

Qui payera la crise, eux ou nous ?

Claudio Katz mai-juin 2018 n°651-652

On a toujours su que le président Mauricio Macri gouvernait pour les riches et que son modèle économique déboucherait sur une grande crise. La première affirmation fut corroborée par la redistribution régressive du revenu perpétrée durant ces deux dernières années. La seconde a commencé à se vérifier avec la corrida du change survenue la première semaine de mai 2018.

Nicaragua

●. NICARAGUA

Qu’est-ce que ce régime ? Quelles ont été les mutations le FSLN pour arriver à ce qu’il est aujourd’hui ?

Mónica Baltodano mai-juin 2018 n°651-652

Quels sont les marqueurs essentiels, les plus distinctifs, du régime de Daniel Ortega ? Quelles ruptures, quelles involutions observons-nous dans ces traits et que signifient-ils par rapport aux propositions programmatiques du FSLN et au projet de la révolution sandiniste ? Voyons plusieurs de ces marqueurs, pour analyser ensuite quelques-unes des mutations.

Débat

●. AMÉRIQUE LATINE

La fin d’un âge d’or ? Progressismes, post-néolibéralisme et émancipation radicale

Entretien de Franck Gaudichaud avec Miriam Lang et Edgardo Lander * mars 2018 n°648

Après leur participation au colloque international « Gouvernements progressistes et post-néolibéralisme en Amérique latine : la fin d’un âge d’or ? » (1), il nous a paru intéressant de revenir sur la situation latino-américaine et internationale avec les sociologues Edgardo Lander (Venezuela) et Miriam Lang (Équateur). Tous deux ont un regard critique aigu et souvent très à contre-courant sur le panorama actuel, ils ont participé activement durant ces dernières années aux débats sur le premier bilan des gouvernements progressistes de la période 1998-2015 : Miriam Lang, pour la Fondation Rosa-Luxemburg à Quito (2) et Edgardo Lander, pour le Transnational Institute (3). Ils ont écrit sur des thématiques comme la problématique du développement et de l’État, le néocolonialisme et l’extractivisme, les gauches et les mouvements populaires. Ils ont également abordé la difficulté de penser les chemins de l’émancipation à des moments où l’humanité traverse une profonde crise de civilisation et écosystémique, des défis qui signifient – entre autres – réinventer la gauche et l’écosocialisme au XXIe siècle.

Mexique

●. MEXIQUE

Bilan de la campagne zapatiste. Les chemins de Marichuy et la démocratie impossible

Arturo Anguiano mai-juin 2018 n°651-652

Qui sommes-nous ? |  Contact | Abonnement | Design et codage © Orta