Inprecor
Informations et analyses publiées sous la responsabilité du Bureau exécutif de la IVe Internationale.

Notes de lectures

N° 525 février-mars 2007 *

La loi de la valeur en panne

Cf. aussi : [Ecologie]

Les acrobaties des économistes pour mettre un prix sur des choses qui n’ont pas de valeur d’échange (la vie humaine et les écosystèmes naturels), et faire en sorte que ce prix semble conforme à « l’éthique », montrent clairement que la loi de la valeur est de moins en moins appropriée en tant que mesure de la richesse sociale. Le rapport Stern en fournit de nombreuses illustrations, dans sa manière de traiter ce qu’il appelle des « problèmes éthiques difficiles ». A la page 156, les auteurs renvoient à des études qui augmentent les coûts globaux du réchauffement de 33 %, voire qui les doublent, pour donner un poids plus correct à l’impact dans le tiers-monde. Sans ces corrections, les catastrophes climatiques dans cette région passeraient inaperçues aux yeux des économistes : pendant toute une phase, elles seraient mêmes noyées dans la croissance globale… Autre exemple (p. 410) : pour mettre un coût sur le déménagement probable de 200 millions de personnes, Stern multiplie le revenu moyen de ces gens par trois. Pourquoi par trois, alors que la majorité des victimes perdront tout, et que beaucoup mourront ?

Vous appréciez ce site ?
Aidez-nous à en maintenir sa gratuité
Abonnez-vous ou faites un don
Qui sommes-nous ? |  Contact | Abonnement | Design et codage © Orta