Inprecor
Informations et analyses publiées sous la responsabilité du Bureau exécutif de la IVe Internationale.

Dernières nouvelles 2010

29/09/2010 ESPAGNE

Le 29 septembre à Madrid

Cf. aussi : [Espagne]

Izquierda Anticapitalista (IA) *

Le 29 septembre constitue déjà un événement historique, le bilan est bien plus positif que ce qui était attendu et doit servir de point d’appui pour ouvrir un nouveau cycle de luttes.

Le 29 septembre 2010 à Madrid.

Le 29 septembre 2010 à Madrid.

Après une intense nuit et matinée dans les piquets de grève (Izquierda Anticapitalista était présente aux piquets du métro et dans de nombreux quartiers, plusieurs militants ont été matraqués ou arrêté par la police) et après avoir constaté que le suivi de la grève était bien plus important que les estimations les plus optimistes, nous avons participé aux manifestations de l’après midi. IA avait décidé d’être présent tant dans la manifestation UGT-CCOO (avec un cortège critique et combatif) que dans celle de la CGT et de la Plateforme « Hay que Pararles los Pies » (« Il faut les arrêter »), avec un cortège plus réduit mais visible. Nous pensions qu’il aurait été souhaitable de constituer un grand bloc critique dans la manifestation majoritaire, afin de rendre plus visible l’émergence d’une gauche syndicale de combat et non de concertation, mais cela ne fut pas possible. Ainsi, nous avons été présents aux deux.

Dans la manifestation UGT-CCOO, qui fut immense (autour de 500 000), de même ampleur que celles contre le PP en 2002 et 2003, IA avait un cortège de plus de 500 personnes, combatif, festif et critique envers la politique de « dialogue social » des sommets syndicaux (« basta ya de pactar, es la hora de luchar » ; « les pactes ça suffit, il est temps de lutter »), composé essentiellement de jeunes, et qui a marché pendant près de 3 heures, jusqu’à l’arrivée à la Porte du Soleil en chantant l’Internationale.

Dans la manifestation de la CGT et de la Plateforme « Hay que Pararles los Pies », il y a eu également beaucoup de monde, entre 8.000 et 10.000 personnes, avec une ambiance où dominait constamment la nécessité de continuer à lutter et de ne pas s’arrêter avec cette grève. On notait la présence nourrie de syndicalistes de la CGT. IA a organisé un cortège de 60 personnes, très animé lui aussi, et qui a rassemblé pas mal de monde tout au long du trajet. Comme cette manifestation s’est terminée avant celle des syndicats majoritaires, nos camarades ont pu rejoindre l’autre cortège d’IA à hauteur du Ministère de l’Éducation, dans la rue Alcala.

En définitive, le 29 septembre constitue déjà un événement historique, le bilan est bien plus positif que ce qui était attendu et doit servir de point d’appui pour ouvrir un nouveau cycle de luttes, avec, rapidement, de nouvelles grèves et manifestations. Dans ce combat, IA continuera à investir toutes ses forces. ■

* Chronique établie par les camarades d’Izquierda Anticapitalista de Madrid.

Traduction : www.lcr-lagauche.be

Vous appréciez ce site ?
Aidez-nous à en maintenir sa gratuité
Abonnez-vous ou faites un don