Inprecor
Informations et analyses publiées sous la responsabilité du Bureau exécutif de la IVe Internationale.

N° 567-568 novembre-décembre 2010

ETATS-UNIS

Un candidat pour le socialisme dans l'Ohio

Cf. aussi : [Dan La Botz] [Etats-Unis]

Solidarity *

Dan La Botz était candidat pour le Socialist Party à l'élection sénatoriale dans L'Etat de l'Ohio, le 2 novembre 2010.

Dan La Botz

Dan La Botz

« La campagne du Socialist Party (SP) pour le siège au Sénat dans l’État d’Ohio a été un grand succès. Le socialisme a obtenu plus de 25 000 voix », a déclaré Dan La Botz (1), enseignant, écrivain et militant de 65 ans, candidat au nom du Socialist party. « En termes traditionnels, nous n’avons bien sûr pas gagné, mais ce ne fut pas une campagne traditionnelle. Les partis patronaux veulent que les travailleurs ne pensent à la politique que le jour des élections et qu’ils s’en désintéressent le lendemain. Notre campagne avait pour but de créer un mouvement qui continue, capable de nous renforcer pour transformer la société. »

 carte Ohio

 

Expliquant sa satisfaction, Dan La Botz a poursuivi : « Ces 25 000 voix se sont prononcées pour mettre fin à la domination du patronat dans notre société, pour en finir avec les booms et les crises du capitalisme, pour créer une économie sûre et de plein emploi. Ces votes se prononçaient pour mettre fin à l’utilisation du charbon du pétrole, pour arrêter de décapiter les montagnes (3) et se tourner vers les énergies renouvelables tout en garantissant aux salariés des mines et des centrales électriques le soutien pendant une période transitoire. C’étaient des votes en faveur de la paix, pour le retrait immédiat des troupes d’Irak, de l’Afghanistan et du Pakistan. Des voix pour imposer aux riches de payer en faveur de la santé, de l’éducation, du transport et des logements. Nous sommes très heureux de ce résultat. »

Parmi les candidats présentés par le Socialist Party, seulement Eugene V. Debs, en tant que candidat présidentiel au début du XXe siècle et Normand Thomas, en tant que candidat à la présidence en 1940, ont obtenu plus de voix dans l’État d’Ohio que La Botz en 2010.

Interrogé pourquoi le candidat du SP a eu un résultat meilleur que les candidats socialistes dans le passé, La Botz a répondu : « D’abord, nous sommes dans une terrible crise économique et les gens recherchent une alternative. De plus, l’attaque du Tea Party, accusant Obama de socialisme, a provoqué un grand débat autour du socialisme. Dans ce contexte nous pouvions expliquer aux électeurs de l’Ohio, que le socialisme démocratique signifie que ce seront les besoins des travailleurs — et non ceux des PDG, des conseils d’administration des grandes entreprises et des actionnaires — qui déterminerons la politique américaine. Le socialisme se donne pour but la reconstruction des syndicats et des mouvements sociaux, de sorte que les travailleurs aient les moyens de mettre dehors les partis patronaux et diriger le pays dans l’intérêt de la majorité. »

La Botz a rendu compte de l’emploi de son budget électoral : « Le 10 000 dollars (2) que nous avons collecté ont servi à financer les voyages à travers l’Ohio — 24 000 kilomètres parcourus — à diffuser des dizaines de milliers de tracts et prendre la parole devant des miliers de citoyens pour expliquer le projet socialiste. Cela a été possible, parce que nous avons construit une organisation dans les villes et les campus universitaires à travers tout l’État d’Ohio. Notre structure de campagne se compsait de militant(e)s pour la paix, de militant(e)s LGBT, d'écologistes et des syndicalistes apartenat à des syndicats allant de celui des enseignants jusqu’à celui des teamsters (routiers). Nous avons reussi à unifier autour de cette campagne une demi-douzaine de petits groupes socialistes. »

« Beaucoup de gens se rendent compte que les républicains et les démocrates, qui représentent le patronat, ne peuvent pas résoudre les problèmes du pays dans l’intérêt des travailleurs », a poursuivi Dan La Botz, ancien sidérurgiste, ancien chauffeur routier et ancien enseignant. « Ma campagne socialiste fait partie d’un projet à long terme de construction d’un Parti des travailleurs dans ce pays. Nos efforts vont à la longue fusionner avec ceux des autres, qui à travers les États-Unis, tentent de construire un mouvement socialiste de la classe ouvrière. Nous visons à remettre le pays sur ses pieds, à mettre à sa tête le peuple travailleur et les pauvres. C’est ce que nous allons faire. La campagne électorale est finie, mais la lutte continue. Nous continuerons à organiser la lutte pour l’emploi, pour une économie verte, pour un retrait immédiat des troupes d’Irak et d’Afghanistan, pour l’égalité et la justice pour tous. Nous poursuivrons la résistence contre la stigmatisation des latinos, des musulmans, des afro-Américains et des gays comme boucs émissaires. Nous persisterons à combattre les politiques du patronat et de ses gouvernements. Nous ne cesserons pas d’expliquer que ce sont les travailleurs qui font vivre ce pays et donc qu’ils peuvent le diriger. »

Dan La Botz a obtenu près de la moitiés de ses voix dans les trois plus grandes villes d’Ohio. Dans les zones urbaines il a reçu 4 713 votes à Cleveland, 4 257 à Columbus, 3 489 à Cincinnati, 1 706 à Dayton, 1 527 à Akron, 1 488 à Toledo, 1 063 à Youngstown et 943 à Canton. ■

* Article paru le 10 noovembre 2010 sur le site de l'Organisation socialiste Solidarity.

Traduction : J.M. (de l'anglais)

Notes

1. Dan La Botz, militant de longue date en faveur du socialisme, en solidarité politique avec la IVe Internationale, a travaillé successivement comme sidérurgiste, chauffeur de camions, puis enseignant d’histoire et d’études latino-américaines. En tant que candidat pour le Sénat dans l’État d’Ohio en 2010, il a obtenu 25 368 voix (0,68 %), arrivant en cinquième position sur les 6 candidats. Notons que le candidat républicain, qui a été élu, a obtenu 2 125 810 voix (57,25 %), le candidat démocrate — 1 448 092 (39,0 %) et les trois autres candidat ont obtenu ensemble, 114 182 (3,07 %).

2. Il faut comparer ce budget aux dépenses officielles de campagne des grands partis : celles du candidat du Parti démocrate se sont élevées à 5 882 729 dollars (soit 588 fois plus, alors qu’il a obtenu seulement 57 fois plus de votes), et celles du Parti républicain à 10 493 211 dollars (1049 fois plus, alors qu’il a obtenu 83,8 fois plus de votes)…

3. Référence à une pratique utilisée par les compagnies minières consistant à faire sauter entièrement le sommet de montagnes pour accéder au charbon et au minerai qui est à l'intérieur. Cela est pratiqué dans des États comme le Tennessee, le Kentucky, la Virginie occidentale ou le Colorado. L'extraction se fait à "puits ouvert" avec des pelles mécaniques et des bulldozers et non avec des mineurs qui descendent sous terre. Cette pratique dévaste totalement les paysages et crée des dégâts écologiques, se traduisant souvent par la pollution des villes et des habitations des mineurs. Des groupes écologiques se mobilisent contre ces pratiques.

Vous appréciez ce site ?
Aidez-nous à en maintenir sa gratuité
Abonnez-vous ou faites un don
Qui sommes-nous ? |  Contact | Abonnement | Design et codage © Orta