Inprecor
Informations et analyses publiées sous la responsabilité du Bureau exécutif de la IVe Internationale.

N° 612-613 février-mars 2015

GRÈCE

Communiqué

Cf. aussi : [Grece]

Comité central d’Antarsya sur les résultats des élections *

Athènes, le 26 janvier 2015

1. Le résultat des élections est une lourde défaite des forces réactionnaires gouvernementales de Nouvelle Démocratie et du Pasok. En condamnant ces forces ainsi que toutes celles qui ont pris part à l’attaque (Kidiso, Dimar, Laos) et en mettant en tête Syriza, le peuple a exprimé son indignation devant la brutalité de l’attaque, a dépassé la peur, a décidé que ceux qui nous ont conduits à ce point doivent partir et de tourner la page.

2. L’arrivée en troisième position du gang criminel d’Aube dorée constitue un résultat très négatif, qui démontre la constante nécessité d’un front contre les idées et les pratiques fascistes – non seulement pour que les nazis soient condamnés à perpétuité mais également pour démanteler leurs soutiens dans la police et dans l’État. Il faut une lutte pour éradiquer le poison fasciste et raciste des quartiers, des écoles et des lieux du travail.

3. Le résultat de la coopération politique Antarsya-Mars est positif. Nous avons doublé nos suffrages par rapport à l’élection de juin 2012. Cela reflète l’influence d’une autre voie, celle de la rupture avec la dette, l’euro, l’Union européenne et les forces du capital, dont l’influence est supérieure à celle enregistrée par les résultats électoraux. Il a exprimé le refus et l’avertissement de la gauche face à un virage à droite de Syriza. Cette coopération politique a donné un élan supplémentaire aux résultats électoraux et renforce la perspective de la poursuite et de l’approfondissement du projet. Globalement, ce résultat nous donne la force de continuer à intervenir de manière plus décisive dans le futur.

4. Dès demain, à partir d’une position gouvernementale, Syriza pourra tester sa politique de responsabilité qui cherche à « soulager » les gens dans le cadre de la zone euro et des traités de l’Union européenne. Antarsya souligne que sans arrêter le paiement de la dette, sans rupture avec l’UE et l’euro, sans nationalisation et contrôle ouvrier des banques et des grandes entreprises, les espoirs du mouvement ouvrier et du peuple ne seront pas réalisés. Sans aucune période d’attente ou de grâce, Antarsya va contribuer à la contre-attaque des travailleurs et du peuple et lutter pour imposer des mesures dans l’intérêt du peuple, c’est-à-dire la négation des mémorandums, pour lier les luttes avec le programme anticapitaliste dans le cadre de la logique d’une opposition de gauche, ouvrière et populaire.

5. Le Comité central d’Antyarsya remercie les camarades, amies et amis d’Antarsya-Mars qui ont mené la campagne avec abnégation. Il tirera collectivement et avec camaraderie les leçons des résultats et de l’expérience et programmera les prochaines étapes, en renforçant la coopération et l’unité des forces et des militants qui veulent une gauche de rupture et de transformation. Il interviendra de manière organisée avec encore plus de détermination dans la nouvelle période de luttes politiques et sociales qui sont devant nous. ■

* Ce communiqué a été publié sur le site d’Antarsya en grec (antarsya.gr) et en anglais . Traduit par JM.

Vous appréciez ce site ?
Aidez-nous à en maintenir sa gratuité
Abonnez-vous ou faites un don
Qui sommes-nous ? |  Contact | Abonnement | Design et codage © Orta