Inprecor
Informations et analyses publiées sous la responsabilité du Bureau exécutif de la IVe Internationale.

Dernières nouvelles 2009

POLOGNE

Victoire des mineurs !

Cf. aussi : [Pologne]

DR

DR

Les mineurs de Kompania weglowa, la plus grande compagnie minière en Europe (66 000 salariés) ont fait céder la direction sur les augmentations des salaires le 2 avril. Ils ont obtenu une prime exceptionnelle de 900 zloty (203 euro), une augmentation de 10 zloty (2,25 euro) du salaire journalier ainsi que l’égalisation de la prime de charbon à 8 tonnes par an pour tous (en nature ou en équivalent monétaire), alors que dans de nombreuses mines cette dernière ne s’élevait auparavant qu’à 6 tonnes. « Cela signifie que augmentation des revenus des mineurs de l’ordre de 8-9 % » expliquait Boguslaw Zietek, président du syndicat libre « Sierpien 80 » (« Août 80 ») et du Parti polonais du travail (PPP) que ce syndicat a pris l’initiative de construire, présent à la conférence anticapitaliste européenne organisée à Strasbourg à l’initiative du NPA le 3 avril et à la manifestation contre l’OTAN le lendemain.

Le gouvernement polonais avait annoncé le blocage des salaires en 2009, prétextant la crise économique. Kompania weglowa étant une société anonyme appartenant entièrement à l’État, la lutte salariale dans cette entreprise a pris une valeur symbolique.

Début février, les mineurs du syndicat « Août 80 » ont occupé le siège social de l’entreprise, exigeant les négociations. Le 12 mars, une grève d’avertissement de deux heures a été massivement suivie, les autres syndicats rejoignant la mobilisation lancée par « Août 80 ». Puis, au cours d’un référendum sur l’organisation de la grève, 92 % des salariés se sont prononcés pour commencer le grève le 7 avril. C’est devant cette pression déterminée que le gouvernement néolibéral polonais a fait reculer la direction de l’entreprise. C’est un exemple pour tous les salariés en Pologne. « Maintenant, c’est à nous de construire la mobilisation et les mineurs savent maintenant qu’il est possible de faire céder la direction », expliquait Janusz Aniol, dirigeant du syndicat « Août 80 » et du PPP dans une autre compagnie minière, Katowicki Holding Weglowy, présent également à Strasbourg.

« Nous ne payerons pas leur crise, c’est aux capitalistes de payer ! Les mineurs de Pologne ont montré la voie, à vous d’élargir la brèche », concluait B. Zietek lors du meeting du NPA à Strasbourg.

Synthèse sur la Pologne

Vous appréciez ce site ?
Aidez-nous à en maintenir sa gratuité
Abonnez-vous ou faites un don
Qui sommes-nous ? |  Contact | Abonnement | Design et codage © Orta