Inprecor
Informations et analyses publiées sous la responsabilité du Bureau exécutif de la IVe Internationale.

Dernières nouvelles 2009

REFERENDUM AU VENEZUELA

Déclaration des militants de la IVe Internationale résidant au Venezuela

Cf. aussi : [Venezuela]

Le 15 février, le peuple vénézuélien décidera s'il supprime ou non la limite de deux mandats consécutifs qu'autorise actuellement la constitution. Si la proposition faite en ce sens par l'Assemblée nationale est approuvée, Hugo Chávez pourrait se présenter de nouveau comme candidat aux prochaines élections présidentielles.

Caracas (Venezuela), dimanche 15 février 2009. Le président vénézuélien, Hugo Chavez, se rend aux urnes, lors du référendum concernant la révision de la Constitution. Photothèque Rouge/Fernando Esteban

Caracas (Venezuela), dimanche 15 février 2009. Le président vénézuélien, Hugo Chavez, se rend aux urnes, lors du référendum concernant la révision de la Constitution. Photothèque Rouge/Fernando Esteban

La tradition politique de la Quatrième Internationale a toujours été contraire à la prolongation excessive des mandats et contraire à la professionnalisation de la politique. Cependant, en tant que militants internationalistes de la Quatrième Internationale vivant au Venezuela, il nous semble qu'à cette occasion il est important de manifester une position favorable à l'option du "oui", lors du rendez-vous électoral du 15 février prochain.

Le Venezuela est un pays dans lequel il existe un haut niveau de confrontation politique et où l'opposition essaie par tous les moyens de venir à bout du gouvernement bolivarien, sans accepter les règles du jeu démocratique (sauf quand elles lui sont favorables).

Par conséquent, bien que le processus révolutionnaire soit au pouvoir depuis dix ans déjà, la connexion particulière qui existe entre le président Chávez et le peuple et les mouvements sociaux est, pour l'instant, une condition nécessaire afin de maintenir ouvert l'espace politique qui permet un possible approfondissement du processus révolutionnaire.

Il nous semble donc important de manifester publiquement notre soutien à l'option du "oui", qui est d'ailleurs la seule qui nous permet de nous maintenir dans un espace politique favorable à notre lutte pour approfondir la révolution.

13 février 2009, du Venezuela, Iain Bruce (Angleterre), Luis Alegre Zahonero (Etat espagnol), Sébastien Brulez (Belgique), Yannick Lacoste (France).

Vous appréciez ce site ?
Aidez-nous à en maintenir sa gratuité
Abonnez-vous ou faites un don
Qui sommes-nous ? |  Contact | Abonnement | Design et codage © Orta