Inprecor
Informations et analyses publiées sous la responsabilité du Bureau exécutif de la IVe Internationale.

Politique

N° 500 décembre 2004 *

VENEZUELA

" Nous devons laisser derrière nous le modèle capitaliste "

Cf. aussi : [Venezuela]

Extraits du discours du Président Chávez à La Guaira, État de Vargas, le 28 octobre 2004 lors de la clôture de la campagne des élections municipales et régionales (États) qui ont eu lieu le 31 octobre.

" La seule manière, la seule manière véritable — il faut l’accepter et le comprendre ainsi chaque jour mieux — de conduire notre peuple à sa pleine libération sociale et économique passe par une révolution complète, une révolution intégrale, une révolution qui doit assumer l’économie, c’est-à-dire une révolution qui en plus d’être politique, en plus d’être sociale, doit être économique en profondeur. Je vais le dire une bonne fois, nous devons laisser derrière nous le modèle capitaliste qui a été installé au Venezuela depuis si longtemps, car dans le cadre du modèle capitaliste, du modèle économique capitaliste il n’y a pas de solution pour les problèmes les plus graves de la société, la pauvreté, la misère et l’exclusion… (…) Nous allons gouverner au cours des deux prochaines années avec un meilleur niveau de coordination, avec une plus grande efficacité et surtout pour réaliser un grand saut en avant dans la transformation politique, dans la transformation sociale et surtout — et je dis surtout parce que l’économique est déterminant — la transformation économique. Le modèle capitaliste, nous l’avons dit, nous le laisserons derrière, alors quel modèle demanderont certains ? Il y a ici un modèle économique, il est contenu dans ses grands traits dans la Constitution, un modèle d’économie sociale, d’économie populaire, une économie productive diversifiée, l’économie humaniste parce qu’elle doit servir à donner à notre peuple, comme l’a dit Bolívar, la plus grande somme de bonheur possible à tous également et non à une minorité de privilégiés contre une majorité d’exclus. C’est donc dans cette direction que nous devons accélérer la marche et il faudra combattre durement contre les structures du système capitaliste. "

Notes

1. Ce discours de Chávez n’était pas encore disponible sur le site web qui publie généralement tous les discours du président vénézuélien au moment ou nous mettons Inprecor sous presse. Les deux sources que nous avons utilisées, divergent sur la provenance (cadeau ou achat… à Moscou !) du livre de Trotsky.

2. Chávez a effectué une visite d’État à Moscou à la fin du mois de novembre. L’achat du livre à Moscou — surprenant — peut être le fruit de l’imagination du journaliste qui rapporte ces propos.

Vous appréciez ce site ?
Aidez-nous à en maintenir sa gratuité
Abonnez-vous ou faites un don
Qui sommes-nous ? |  Contact | Abonnement | Design et codage © Orta