Inprecor
Informations et analyses publiées sous la responsabilité du Bureau exécutif de la IVe Internationale.

N° 558-559 février-mars 2010 *

DANEMARK

Allégations ridicules contre le SAP

Cf. aussi : [Danemark]

« Nous nous félicitons des propositions de nombreux partis politiques visant à ouvrir une enquête sur les ridicules allégations avancées par le Service de renseignements de la police (PET) et par la Commission parlementaire sur le PET », affirme Michael Voss, membre du Comité exécutif du Parti socialiste des travailleurs (SAP, section danoise de la IVe Internationale, partie prenante de l’Alliance Rouge Verte).

De nombreux hommes politiques ont annoncé leur intention de demander une enquête en vue de clarifier pourquoi la police ne s’est pas occupée des accusations formulée par le PET selon lesquelles le SAP aurait préparé, au début des années 1990, l’évasion du Gang de la rue Blekinge (1) et qu’il aurait organisé la contrebande d’immigrants illégaux à une large échelle.

« La seule libération que nous aurions pu envisager, a ajouté Michael Voss, c’était de libérer les membres du Gang de la rue Blekinge de l’idée folle que le vol des banques serait une manière de promouvoir le socialisme. Le SAP n’a jamais même pensé à introduire illégalement des réfugiés au Danemark, nous étions trop occupés à soutenir et à défendre les réfugiés qui se trouvaient déjà sur le territoire danois. »

Le Comité exécutif du SAP demande la mise en place d’une nouvelle Commission d’enquête capable de réaliser sa mission d’une manière tout à fait différente de l’actuelle Commission sur le PET. « La Commission s’est limitée à reprendre les allégations du PET sans une approche critique — même si les prétendues activités dateraient des années 1990, une période sur laquelle la Commission n’était pas mandatée pour enquêter. Sur cette base trois des membres et fonctionnaires de cette Commission ont écrit un livre qui n’engage qu’eux. Dans ce livre ils déclarent croire ces allégations, toujours sans aucune forme de documentation ou de preuve » a dit M. Voss.

Il se dit convaincu que ces contes ont été publiés dans le but de légitimer vingt années d’espionnage et d’infiltration à l’encontre du SAP, qui n’ont rien révélé et qui n’ont pas permis d’ouvrir une action de justice contre le parti.

Le CE du SAP a demandé, à plusieurs reprises, d’être entendu par la Commission au sujet de l’activité du parti au cours de la période où il était victime d’un espionnage et d’infiltrations intenses. Mais la Commission n’a jamais invité le SAP. « Nous espérons qu’une nouvelle enquête sur ces allégations emploiera des méthodes plus approfondies et plus justes. Dans ce cas nous sommes impatients d’être interrogés par un nouvel enquêteur ou une Commission » a conclu Michael Voss. ■

Notes

1. Blekingegadebanden a été un groupe d'une douzaine d'activistes politiques qui ont commis de nombreux vols au Danemark entre décembre 1972 et mai 1989, date de leur arrestation, annonçant que l'argent était destiné aux mouvements de libération nationale, en particulier palestiniens.

Vous appréciez ce site ?
Aidez-nous à en maintenir sa gratuité
Abonnez-vous ou faites un don
Qui sommes-nous ? |  Contact | Abonnement | Design et codage © Orta