logo-inprecor Revue publiée sous la responsabilité du Bureau exécutif de la IVe Internationale
Europe Amériques Afrique Moyen-Orient Asie Planète Economie Femmes IVe

Colombie

●. COLOMBIE

Arrêter le massacre que le gouvernement Duque mène contre le peuple colombien !

Déclaration du Bureau exécutif de la IVe Internationale mai 2021 n°dernieres

Après les soulèvements spectaculaires en Équateur et au Chili en 2019, nous vivons actuellement une immense rébellion du peuple colombien. Après la victoire partielle de dimanche dernier – le retrait par le gouvernement de son projet de contre-réforme fiscale – le peuple colombien continue de se battre contre le plan d'ajustement du gouvernement Duque et pour mettre fin à la nature répressive et corrompue du régime.

Etats-Unis

●. ÉTATS-UNIS

La guerre de cinq ans de Bernie Sanders : comment il a perdu et où va la gauche après cela (1/2)

Matt Karp* janvier-février 2021 n°681-682

photo

●. ÉTATS-UNIS

La guerre de cinq ans de Bernie Sanders (2/2)

Matt Karp janvier-février 2021 n°681-682

●. ÉTATS-UNIS ET HISTOIRE

Lincoln, Marx, l’esclavage et la guerre civile

Serge Aberdam janvier-février 2021 n°681-682

L’esclavage a été légalement aboli aux États-Unis en 1865, après cinq ans de guerre civile. De nos jours, la situation réelle des Afro-Américains montre que cette abolition a été pour le moins incomplète. Cette histoire nous intéresse d’autant plus que Marx et Engels, avec la Première Internationale, l’ont suivie activement et ont soutenu publiquement le président Abraham Lincoln. Pourtant les différences étaient a priori énormes entre la politique d’indépendance ouvrière des fondateurs du socialisme moderne et le prudent réformisme assumé par un bourgeois conscient, élu par deux fois à la présidence des USA (1860 et 1864).

photo

Pérou

●. PÉROU

À propos du film de Malena Martínez Cabrera, Hugo Blanco, Río Profundo

Hans-Peter Renk n°677-678

La rencontre, en 1999, lors d’une assemblée de la Confederación campesina del Perú (CCP, Confédération paysanne du Pérou), d’une jeune cinéaste avec un vétéran des luttes populaires a débouché sur un film (tourné en 2019), Hugo Blanco, Río Profundo. Soixante ans après les luttes paysannes au Pérou pour la réforme agraire, ce film suscite l’intérêt et la controverse.

photo

●. PÉROU

Hugo Blanco : « Je ne fus ni “guérillero castriste” ni “terroriste” »

Entretien de Roberto Ochoa avec Hugo Blanco Galdós* n°677-678

Hugo Blanco réside au Mexique, mais il s’est rendu en Europe pour connaître sa nouvelle petite-fille née en Allemagne. Auparavant, il voulait aller voir sa fille Carmen en Suède et ce fut là que la pandémie le surprit. Farik Matuk nous mit en contact avec Carmen Blanco, qui nous demanda aimablement d’envoyer les questions par écrit, parce que Hugo Blanco « ne peut plus répondre par téléphone ». Voici les réponses sur la controverse provoquée par le documentaire Hugo Blanco, Río Profundo.

photo

●. PÉROU

Soutien massif à Hugo Blanco contre les attaques de l’extrême droite péruvienne

Pepe Mejía* n°677-678

En moins de 48 heures, plus de 2.000 personnes ont signé un manifeste de soutien à l’une des références historiques du mouvement paysan, indigène et écologiste du Pérou et de l’Amérique latine, le légendaire homme politique de gauche, Hugo Blanco, qui a été vilipendé, diffamé et attaqué par des secteurs d’extrême droite au sein des forces armées, de la police nationale péruvienne, des journalistes et des politiciens.

Cuba

●. CUBA

Pour renforcer la lutte contre le Covid-19, le blocus contre Cuba doit être levé !

Bureau exécutif de la Quatrième Internationale mai-juin 2020 n°674-675

L'embargo décrété par les États-Unis contre Cuba est un acte criminel car il tente d’entraver la libre coopération sanitaire entre Cuba et les différents pays qui ont demandé son aide ou qui veulent renforcer la collaboration avec l’île des Caraïbes.

photo

Bolivie

●. BOLIVIE

Questions à Eva Copa Murga, Présidente du Sénat : réarticulation, autocritique et rôle des femmes

Lavaca* novembre-décembre 2019 n°668-669

Après la démission d’Adriana Salvatierra (du MAS, parti de Evo Morales) et l’auto-proclamation en tant que présidente de la République de la vice-présidente du Sénat Jeanine Áñez, Eva Copa (MAS) a été élue Présidente du Sénat, devenant ainsi une autorité légitime dans ce pays où la légitimité se fait rare. Elle a joué un rôle très important dans l'accord pour l'organisation de nouvelles élections.

photo

Chili

●. CHILI

Les fissures du néolibéralisme et le retour d’une lutte des classes explosive

Franck Gaudichaud* janvier-février 2020 n°670-671

Depuis maintenant des mois, le Chili est au centre de l’actualité mondiale : la révolte populaire multiforme qui a éclaté le 18 octobre 2019 autour d’une augmentation du prix de ticket de métro est devenue l’un des événements majeurs des trente dernières années pour ce pays qui est souvent décrit comme l’un des « laboratoires » du capitalisme néolibéral en Amérique du Sud.

photo

●. CHILI

Le long mois d’octobre 2019 – la lutte des classes est de retour

Karina Nohales y Javier Zúñiga * janvier-février 2020 n°670-671

Le soulèvement social a brisé la conjuration de la transition démocratique, soutenue par la gauche et la droite, contre la lutte des classes. Cette dernière revient avec une force tellurique.

photo

●. CHILI

Le débat pour une Assemblée constituante souveraine, plurinationale et paritaire

Javier Pineda* janvier-février 2020 n°670-671

Au cours de ces soixante jours de mobilisation, la révolte populaire au Chili a mis en avant trois revendications fondamentales : un ordre du jour social pour combattre immédiatement la précarisation de la vie ; la demande d’une nouvelle Constitution via l’Assemblée constituante ; et la demande de justice et de punition pour les violations des droits humains. Ces revendications ont été avancées tant par les espaces formés dans le feu de la lutte, comme les assemblées territoriales, que par les espaces sociaux organisés avant l’explosion du 18 octobre.

photo