logo-inprecor

Informations et analyses publiées sous la responsabilité du Bureau exécutif de la IVe Internationale

 

Politique

N° 520 septembre-octobre 2006 *

MEXIQUE

La convention nationale démocratique dénonce l'élection de Calderon

Cf. aussi : [Mexique]

Réunie le dimanche 16 septembre au centre de la ville de Mexico, la Convention nationale démocratique (CND) a rassemblé 1 025 724 délégué(e)s. Elle a déclaré Andrés Manuel López Obrador (appelé couramment AMLO) « président légitime du Mexique », a « reconnu son triomphe lors de l'élection présidentielle » du 2 juillet dernier et a décidé de le faire entrer en fonction le 20 novembre prochain.

La majorité des votants a adopté les résolutions repoussant « l'usurpation » et « ne reconnaissant pas Felipe Calderón en tant que président de la République », rejetant « la République simulée » et en conséquence déclarant « l'abolition du régime des privilèges » et décidant l'organisation d'un plébiscite constituant.

La convention a autorisé Amlo en tant que « président légitime » à constituer un cabinet et à établir le siège de son gouvernement dans la capitale. Un plan de résistance pacifique a été adopté, qui doit commencer le 27 septembre, se poursuivre les 2 et 12 octobre et cumuler le 1er décembre par une « concentration de l'ensemble du mouvement contre l'usurpation ». Enfin il a été décidé de maintenir le CND, dont la prochaine réunion plénière doit avoir lieu le 21 mars 2007. (selon La Jornada du 17 septembre 2006) ■