logo-inprecor Revue publiée sous la responsabilité du Bureau exécutif de la IVe Internationale
 

14 articles trouvés.

1 . INPRECOR N° 566, OCTOBRE 2010

SOMMAIRE

octobre 2010 n°566

Ce numéro de 36 pages peut être commandé au prix de 5,50 € auprès de l'éditeur (PECI-INPRECOR, 27 rue Taine, 75012 Paris, France). Abonnement d'un an : 55,00 € (chèques à l'ordre de PECI)

photo

2 . ALLEMAGNE

Les attaques s’intensifient, la résistance est encore bien faible

Jakob Schäfer * octobre 2010 n°566

Les phénomènes de résistance à l’ordre capitaliste sous toutes ses formes connaissent un renouveau prometteur, mais aucune force n’est en capacité de fédérer ces divers mouvements.

photo

3 . CHINE

Un printemps ouvrier au cœur de “l’atelier du monde”

Danielle Sabai * octobre 2010 n°566

Une série de conflits et de grèves ont affecté un nombre important d’usines manufacturières en Chine depuis les mois de mai et juin 2010.

photo

4 . DENISE COMANNE (1949-2010)

Une vibrante voix internationaliste, féministe et révolutionnaire

Éric Toussaint octobre 2010 n°566

photo

5 . ÉTAT ESPAGNOL

Le début d’une étape nouvelle

Lluís Rabell * octobre 2010 n°566

Cet article étant écrit à quelques jours de la grève générale du 29 septembre, il serait superflu de spéculer sur son déroulement. Mais quels que puissent être son succès ou ses limites, une chose est certaine : cet appel syndical met fin au long cycle de relations sociales relativement pacifiques dans l’État espagnol et nous fait entrer dans une nouvelle étape, agitée et incertaine. Une étape qui va mettre en question les modèles économiques, les institutions politiques et les formes organisationnelles du mouvement ouvrier hérités de la « transition démocratique ».

photo

6 . UNION EUROPÉENNE

L’Europe de l’Est à l’épreuve des crises de système

Catherine Samary * octobre 2010 n°566

La construction européenne était porteuse d’aspirations populaires à un continent résistant aux politiques antisociales, tout en étant ouvert sur le monde : selon une logique démocratique, sociale, écologique et solidaire, radicalement à l’opposé de ce qui se réalise... C’était notamment l’espoir en Europe de l’Est où les populations aspiraient à vivre mieux et plus libres. Un espoir profondément déçu, faisant le lit des courants xénophobes... Comprendre quelles ont été les bifurcations de l’histoire, d’où viennent les engrenages et la crise actuelle est indispensable à la réappropriation par les peuples de leurs choix et donc de l’avenir.

7 . GRÈCE

Quel automne social ?

Tassos Anastassiadis et Andreas Sartzekis * octobre 2010 n°566

photo

8 . ITALIE

Du PCI au Parti démocrate : un cheminement tortueux

Lidia Cirillo * octobre 2010 n°566

photo

9 . ITALIE

Crise du « berlusconisme » avec une gauche hors jeu

Salvatore Cannavò * octobre 2010 n°566

Si, au cours de ses quinze années de vie politique, Berlusconi a réussi à composer une sorte de « bloc social », il ne l’a pas fait autour d’une vision économique et sociale commune, mais en juxtaposant les intérêts divergents et les divers secteurs dans un périmètre ne tenant que par la rhétorique et la propagande, c’est-à-dire par la force idéologique du personnage médiatique.

photo

10 . PORTUGAL

La Gauche face à la crise et à l’offensive idéologique

Bruno Maia * octobre 2010 n°566

photo

11 . TURQUIE

Après le référendum du 12 septembre, le labyrinthe de la politique bourgeoise

Ümit Çırak * octobre 2010 n°566

Depuis le coup d’État militaire du 12 septembre 1980, deux phénomènes de fond structurent l’évolution sociale et politique de la Turquie : le développement du capitalisme turc dans le sens d’une intégration accrue au capitalisme mondialisé et l’accentuation de la question nationale kurde.

12 . WILEBALDO SOLANO (1916-2010)

Symbole d’une génération

Jaime Pastor octobre 2010 n°566

Avec Wilebaldo Solano, décédé le 7 septembre à Barcelone, disparaît un des meilleurs représentants de cette génération de révolutionnaires apparue durant les années 1930 auxquels la vieille sentence disant qu’il « est facile de donner sa vie pour la révolution, beaucoup plus difficile de lui consacrer toute sa vie » est entièrement applicable.

photo

13 . PHILIPPINES

Un point d’histoire sur le Parti révolutionnaire des travailleurs de Mindanao

Pierre Rousset * octobre 2010 n°566

Le Parti révolutionnaire des Travailleurs (Mindanao) — Rebolusyonaryong Partido ng Mangagawa – Mindanao ou RPM-M — a été fondé en 2001. Mais il est le produit d’une histoire qui remonte une décennie plus tôt, à la crise du Parti communiste des Philippines (PCP, maoïste) de 1992-1993.

14 . PHILIPPINES. REPORTAGE

Le deuxième congrès du Parti révolutionnaire des travailleurs (Mindanao)

Joel Frenchman * octobre 2010 n°566

photo