logo-inprecor Revue publiée sous la responsabilité du Bureau exécutif de la IVe Internationale
 

25 articles trouvés.

1 . 18 MAI 2011 ESPAGNE

Manifeste des occupants de la Puerta del Sol

Document * mai-juin 2011 n°573-574

2 . ESPAGNE

Manifeste de « Democracia real ya »

Document mai-juin 2011 n°573-574

3 . ESPAGNE

« Plus rien ne sera comme avant »

Miguel Romero mai-juin 2011 n°573-574

Entretien avec Miguel Romero, militant de la Gauche anticapitaliste (Izquierda Anticapitalista, section de la IVe Internationale dans l’Etat espagnol) et rédacteur de la revue Viento Sur. Propos recueillis par Daniel Tanuro, le 21 mai 2011

photo

4 . INPRECOR N° 573/574 DE MAI-JUIN 2011

Sommaire

mai-juin 2011 n°573-574

5 . ÉDITORIAL

Democracia real YA ! – Le crédit, le temps, l’espace et la révolution

Daniel Tanuro * mai-juin 2011 n°573-574

photo

6 . ÉTAT ESPAGNOL

Après le 15 et le 22 mai : Du divorce au choc de légitimités ?

Jaime Pastor * mai-juin 2011 n°573-574

photo

7 . ÉTAT ESPAGNOL

La révolution sera féministe ou ne sera pas !

mai-juin 2011 n°573-574

Manifeste féministe rédigé sur la place Puerta del Sol à Madrid, puis repris dans les autres villes.

8 . LIBYE

L’insurrection libyenne entre le marteau de Kadhafi, l’enclume de l’Otan et les confusions de la gauche

Gilbert Achcar * mai-juin 2011 n°573-574

photo

9 . ESPAGNE

La République libre et autogestionnaire de Sol

mai-juin 2011 n°573-574

Reportage (24 et 25 mai 2011) *

photo

10 . ÉTAT ESPAGNOL : CAMP DE BARCELONE 20 MAI 2011

La révolte des indigné-e-s

Josep Maria Antentas et Esther Vivas * mai-juin 2011 n°573-574

Notes depuis la « Plaza Tahrir » de Barcelone, le 20 mai 2011

photo

11 . ÉTAT ESPAGNOL : CAMP DE BARCELONE 28 MAI 2011

V de Victoire

Josep Maria Antentas et Esther Vivas

 * mai-juin 2011 n°573-574

Contre la répression, le Mouvement du 15 Mai a remporté une première victoire. La tentative d’expulsion le vendredi 27 mai du camp de Plaza Catalunya à Barcelone, le second en importance jusqu’à présent dans l’État espagnol, a été un échec cuisant.

photo

12 . PORTUGAL

Rassembler les forces pour l’emploi et contre la banqueroute

Résolution du Bloco de Esquerda * mai-juin 2011 n°573-574

Résolution d’orientation adoptée par 80,63 % des votes des délégué(e)s lors de la VIIe Convention nationale (congrès), les 7-8 mai 2011. Deux tendances minoritaires ont présenté des résolutions qui ont respectivement obtenu 14,29 % et 5,09 % des votes. 548 délégués et déléguées — 1 pour 15 membres — ont pris part aux débats de ce congrès.

photo

13 . PAKISTAN

Le Pakistan, théâtre de guerres

Pierre Rousset * mai-juin 2011 n°573-574

Avec l’exécution sommaire d’Oussama Ben Laden sur les ordres de Barack Obama, le Pakistan est revenu à la « une » de l’actualité internationale. Certains ont pu dire que la disparition du dirigeant d’Al-Qaida ne changeait pas grand-chose. C’est peut-être vrai, vu du monde arabe. Mais, vue de Washington et d’Islamabad (1), l’affaire est loin d’être anecdotique ! Elle aiguise les contradictions à l’œuvre dans la société pakistanaise. Elle met en lumière les conflits d’intérêts qui fragilisent l’alliance avec les États-Unis. Or, le Pakistan est une pièce clé dans un espace géostratégique qui va des anciennes républiques soviétiques d’Asie centrale à la Chine. Les conséquences de l’opération « Geronimo » (2) ne seront pas que locales.

photo

14 . SRI LANKA

Retour sur l’histoire d’une oppression : Les Tamouls du Sri Lanka

Danielle Sabai * mai-juin 2011 n°573-574

L’histoire du Sri Lanka est riche d’enseignements. Il est important et nécessaire de revenir sur les racines historiques qui sont à la base de la formation de cet État particulier ayant conduit à l’émergence de deux nationalismes antagoniques : le nationalisme cinghalais bouddhiste et, sa réaction, le nationalisme tamoul.

photo

15 . GRÈCE

Campagne pour un audit de la dette publique grecque

Yorgos Mitralias * mai-juin 2011 n°573-574

photo

16 . GRÈCE

Révolte populaire massive des Indigné(e)s

Yorgos Mitralias * mai-juin 2011 n°573-574

Assez différent de son homologue espagnol par ses dimensions, sa composition sociale, sa radicalité et son hétérogénéité politique, le Syntagma grec partage avec la Place Tahrir du Caire ou la Puerta del Sol de Madrid la même haine pour l’élite politique et économique qui accapare et vide de tout contenu la démocratie parlementaire bourgeoise aux temps d’un néolibéralisme le plus arrogant et inhumain.

photo

17 . CANADA

Élections fédérales : une nouvelle donne et de nouvelles obligations

Bernard Rioux * mai-juin 2011 n°573-574

Les élections fédérales de 2011 (1) ont introduit des changements majeurs dans le paysage politique : des Conservateurs majoritaires, une opposition social-démocrate à la Chambre des communes, la réduction du Parti libéral du Canada au rang de tiers parti, l’effondrement du Bloc québécois (2).

18 . QUÉBEC

Construction de la gauche politique : Québec Solidaire adopte un programme de dépassement du capitalisme

Sébastien Bouchard et Bernard Rioux * mai-juin 2011 n°573-574

Les 25, 26 et 27 mars derniers s’est tenu le congrès de Québec Solidaire, le plus grand parti de gauche qu’a connu le Québec depuis près d’un siècle. Le débat, qui a porté sur les questions écologiques, économiques et celles concernant les droits sociaux des travailleuses et des travailleurs, a permis d’adopter une orientation de dépassement du capitalisme.

19 . DANIEL BENSAÏD

Un possible intempestif

Michael Löwy mai-juin 2011 n°573-574

photo

20 . SANTÉ - UNION EUROPÉENNE

Conférence européenne pour la défense du service public de la Santé

Jan Malewski * mai-juin 2011 n°573-574

Le Syndicat libre polonais « Août 80 » a pris l’initiative de réunir les militants syndicaux, politiques, associatifs engagés dans les luttes en défense de la Santé publique en Europe. Les 7 et 8 mai 2001, s’est tenue une première Conférence européenne pour la défense du service public de Santé.

photo

21 . SANTÉ

Systèmes de santé en Europe : changements et résistance

Thadeus Pato * mai-juin 2011 n°573-574

Ce texte a servi d’introduction à la Conférence des militants syndicaux, politiques, associatifs, professionnels de santé, qui s’est tenue à l’IIRE d’Amsterdam les 7 et 8 mai 2011. Il vise à donner un aperçu général des « réformes » des systèmes de Santé existants, entreprises par les instances de réglementation des différents pays d’Europe. Il tente de découvrir s’il se dégage une « ligne » générale en matière de politique de Santé, malgré les différences régionales et nationales. En raison de la rapidité des changements en cours, cette démarche n’est pas « achevée ». L’analyse doit se poursuivre et l’ensemble du processus doit être considéré comme des « travaux en cours ».

photo

22 . SUÈDE

Bref aperçu sur l’évolution du système de santé suédois

Maria Sundvall * mai-juin 2011 n°573-574

photo

23 . SANTÉ - GRANDE-BRETAGNE

Où en est le gouvernement dans sa privatisation rampante des soins de santé ?

John Lister * mai-juin 2011 n°573-574

En janvier 2011, le gouvernement Cameron a proposé une contre-réforme remettant en cause les fondations du système de santé NHS. Il veut ouvrir la porte à la privatisation en confiant la responsabilité de la majeure partie du budget de santé aux médecins généralistes. Le NHS, avait déjà largement été remis en cause par la politique de Tony Blair associant secteur public et secteur privé. Suite aux manifestations du 26 mars 2011, Cameron a décidé de repousser sa contre-réforme.

photo

24 . IRLANDE

Aperçu du service de santé irlandais

Peadar O’Grady * mai-juin 2011 n°573-574

photo

25 . SANTÉ - POLOGNE

La santé au service du capital ?

Jan Malewski * mai-juin 2011 n°573-574

Financé par le budget de l’État depuis 1950 (1), le système de santé polonais a subi les restrictions budgétaires depuis le milieu des années 1970. Les bas salaires, le manque du personnel médical, l’introduction de plus en plus fréquente de services payants (médicaments importés etc.) dans les hôpitaux au cours des années 1980, la corruption généralisée allant de pair avec le développement des centres de santé « coopératifs » payants d’une part et avec le rejet de la dictature après le coup d’État du 13 décembre 1981, ont généralisé au sein de la société le rejet de l’étatisme et l’idéalisation « du privé », réputé plus efficient.