logo-inprecor Revue publiée sous la responsabilité du Bureau exécutif de la IVe Internationale
 

55 articles trouvés pour (sujet principal Economie)

1 . ERNEST MANDEL

L'économie d'Ernest Mandel, hier et aujourd'hui

Michel Husson* juillet 2020 n°676

Un quart de siècle après la mort d’Ernest Mandel, cet article n’est pas conçu comme un hommage. Dans l'esprit du marxisme vivant qui était le sien, on se bornera plutôt à montrer en quoi ses écrits économiques sont toujours d'actualité, tout en esquissant les questions, anciennes ou nouvelles, qu'ils suggèrent (1).

photo

2 . FINANCE

Les banques sont des armes de destruction massive

Éric Toussaint* mars-avril 2020 n°672-673

Les gouvernements et les autorités bancaires mentent systématiquement à propos du bulletin de santé des banques. Les plans de sauvetages mis en pratique par les banques centrales ne visent pas à répondre aux besoins urgents des populations affectées par la pandémie du coronavirus. Que ce soit en Europe, aux États-Unis ou au Japon, les aides financières massives octroyées par les banques centrales visent principalement à protéger et à sauver les grands actionnaires des banques privées en particulier et le système de domination capitaliste en général. Pour affronter la crise capitaliste multidimensionnelle, il faut exproprier les banquiers et socialiser les banques

photo

3 . ALTERNATIVE AU CAPITALISME EN DÉBAT

La gratuité pour penser le socialisme et l’abondance

Gérard Vaysse* mars-avril 2020 n°672-673

Cet article se veut une réflexion sur le projet socialiste. Le socialisme est abordé non seulement comme processus de prise du pouvoir par le prolétariat, mais aussi par l’exploration de formes institutionnelles possibles pour une société où l’État et l’argent seraient en voie de dépérissement. Il prolonge un précédent article publié dans Inprecor (1).

photo

4 . ALTERNATIVE AU CAPITALISME EN DÉBAT

Matière à réflexion pour une économie du don (puissances et limites)

Gérard Vaysse* mars-avril 2020 n°672-673

Nous explorons ici des manifestations concrètes de l’économie du don, par la voie de l’anthropologie et par celle des expériences contemporaines. Ces exemples, dont nous ne tirons aucune conclusion concrète, peuvent alimenter la réflexion sur le don.

5 . ÉCONOMIE

Panique à la Réserve fédérale et solutions à la crise

Éric Toussaint* août-octobre 2019 n°666-667

photo

6 . ÉCONOMIE MONDIALE

Ralentissement contrôlé ou début de dépression ?

Eduardo Lucita* avril-mai 2019 n°662-663

Alors que certains économistes affirment que l’économie mondiale se dirige vers une stagnation à long terme, d’autres prétendent qu’il s’agit d’un cycle court. Les analystes de l’économie mondiale sont divisés entre ceux qui prévoient une récession et ceux qui pensent qu’il s’agit d’un ralentissement contrôlé. Un autre débat est sous-jacent : s’agit-il d’une stagnation à long terme ou bien les conditions d’une nouvelle vague d’expansion sont-elles déjà préfigurées ?

7 . ECONOMIE MONDIALE

Crise économique et désordres mondiaux

Michel Husson* septembre-octobre 2018 n°655-656

Dix ans après la faillite de Lehmann Brothers, les contributions se multiplient, autour de deux questions : comment cela est-il arrivé ? Est-ce que cela peut se reproduire ? Mais elles sont à peu près toutes centrées sur les dérives de la finance, passées ou à venir. Le point de vue adopté ici est un peu différent, puisqu’il cherche à identifier les racines économiques des désordres mondiaux. Son fil directeur est le suivant : l’épuisement du dynamisme du capitalisme et la crise ouverte il y a dix ans conduisent à une mondialisation de plus en plus chaotique, porteuse de nouvelles crises, économiques et sociales.

8 . ÉCONOMIE MONDIALE

Le retour de la crise

Joel Geier et Lee Sustar* janvier-février 2017 n°635-636

Dans le sillage de la crise économique mondiale, le capitalisme à travers ses États a injecté d’énormes quantités d’argent dans le système, pour le stabiliser. La reprise qui en a résulté a été relativement faible. Elle n’a pas éliminé les problèmes qui avaient provoqué en premier lieu cette crise. Par conséquent, huit ans plus tard, la crise menace de revenir.

9 . DÉBAT

Le revenu de base ou l’ombre de l’émancipation

Jean-Claude Laumonier* septembre-novembre 2016 n°631-632

Au cours des Nuits debout, qui ont accompagné la longue mobilisation du printemps 2016 contre la loi travail, l’instauration d’un « revenu de base », universel et inconditionnel a été l’objet de débats nombreux et vifs, entre militants, libertaires, anticapitalistes, « décroissants », membres du « réseau salariat » (1).

photo

10 . MONDIALISATION

Les nouveaux traités de libre-échange (TPP, TTIP et TISA) ne sont pas une solution, ils sont un autre problème

Déclaration du Comité international de la IVe Internationale mars-avril 2016 n°625-626

photo

11 . ÉCONOMIE MONDIALE

« Une situation systémique qui est spécifique à la financiarisation comme phase historique »

François Chesnais* avril-mai 2015 n°614-615

12 . NOTES DE LECTURE

Ernest Mandel, les Ondes longues du développement capitaliste, Une interprétation marxiste

Didier Epsztajn février-mars 2015 n°612-613

Coédition Éditions Syllepse, M éditeur (Québec) et Formation Léon Lesoil (Bruxelles), Paris 2014, 25,00 €

photo

13 . ECONOMIE

Sur la mondialisation du capital

Michel Husson* octobre-décembre 2014 n°609-610

Extraits de « Impérialisme contemporain et mondialisation », solidaritéS n° 254 du 18 septembre 2014

photo

14 . FINANCE ET AMÉRIQUE LATINE

Comment lutter contre les fonds vautours et l'impérialisme financier ?

Eric Toussaint* octobre 2014 n°dernieres

Un tribunal new-yorkais présidé par le juge Thomas Griesa a estimé fin septembre que l'Argentine devait rembourser en priorité les fonds «vautours» qui ont refusé la restructuration de sa dette pour pouvoir continuer à payer ses autres créanciers.

photo

15 . FINANCE ET AMÉRIQUE LATINE

Comment lutter contre les fonds vautours et l'impérialisme financier ?

Eric Toussaint* octobre 2014 n°dernieres

Un tribunal new-yorkais présidé par le juge Thomas Griesa a estimé fin septembre que l'Argentine devait rembourser en priorité les fonds «vautours» qui ont refusé la restructuration de sa dette pour pouvoir continuer à payer ses autres créanciers.

photo

16 . « TROP GRANDES POUR ÊTRE CONDAMNÉES » (6 MAI 2014)

L’État au service des banques dans le scandale des prêts toxiques en France

Eric Toussaint , Patrick Saurin* mai 2014 n°dernieres

Les prêts toxiques des banques en France constituent un exemple supplémentaire de la doctrine « trop grandes pour être condamnées ». Pour financer leurs investissements, les communes, les départements, les régions, les hôpitaux et les organismes de logement social ont recours à l’emprunt. Or, il y a une quinzaine d’années, au lieu de les financer comme par le passé avec des emprunts sans risques (les prêts à taux fixe et à taux révisable classiques), les banques ont proposé à ces acteurs des produits plus rémunérateurs pour elles (les fameux « produits structurés »), mais beaucoup plus risqués pour leurs emprunteurs |1|. En effet, le taux de ces prêts évolue à partir d’index risqués, comme le taux de change des monnaies. La crise financière de 2007-2008 a vu ces prêts structurés se transformer en prêts toxiques, les collectivités prises au piège n’ayant d’autre choix que de continuer à payer des intérêts exorbitants ou rembourser leurs emprunts par anticipation moyennant le règlement d’une indemnité considérable (appelée soulte), parfois supérieure au montant du prêt.

photo

17 . IDÉOLOGIE DOMINANTE

Quelques éléments trop peu connus du néolibéralisme

Roger Goddin* février 2014 n°601-602

Beaucoup avaient espéré, lorsque survint la crise des subprimes en 2007-2008, que le néolibéralisme vivait son chant du cygne ; que l’intervention en panique des États pour sauver les banques marquait le retour de Keynes à l’avant-scène du théâtre capitaliste. Il n’en est rien : imperturbable, le bulldozer néolibéral poursuit son cheminement, et il faut encore et encore améliorer la connaissance de ce système en vue de pouvoir un jour lui asséner le coup fatal que ses méfaits lui ont valu de longue date. Le texte qui suit vise à attirer l’attention sur quelques éléments trop souvent oubliés ou minimisés dans bon nombre de textes relatifs au néolibéralisme. D’abord l’existence et l’importance de l’ordolibéralisme, courant d’avant-garde du néolibéralisme ; puis un petit abrégé de quelques éléments de la pensée de Friedrich Hayek, le « pape » du néolibéralisme ; enfin la prise en compte du fait que le néolibéralisme, ce n’est pas qu’un catalogue de mesures macro-économiques : c’est aussi un mécanisme qui influence grandement le mode de penser et d’agir des individus – sur les lieux de travail mais aussi dans la vie privée.

photo

18 . ÉCONOMIE

À propos du « Capital au XXIe siècle » de Thomas Piketty

Jean-Paul Petit * novembre-décembre 2013 n°599-600

photo

19 . EUROPE

Que faire de la dette et de l’euro ?

mai 2013 n°dernieres

Un manifeste d'économistes européens

photo

20 . CRISE DU CAPITALISME

Économie politique du « système-euro »

Michel Husson août-septembre 2012 n°585-586

Cet article cherche à montrer comment la crise actuelle de la zone euro renvoie aux défauts originels de conception du « système-euro » dont les contradictions, révélées par la crise financière, sont de nature structurelle. Lire l'article en fichier PDF

21 . CRISE DU CAPITALISME

Un jeu mondial… d’échecs

Claudio Katz * janvier 2012 n°579-580

Les économies développées sont entrées dans une nouvelle phase récessive de la crise commencée en 2007. Le rebond obtenu grâce aux dépenses étatiques est épuisé et la prochaine rechute sera marquée par une forte montée du chômage. Pour retrouver au moins le niveau de l’emploi en vigueur avant la crise il aurait fallu créer 17 millions de postes de travail dans le monde, mais les trésoreries étatiques sont épuisées par l’aide offerte aux banques.

22 . ECONOMIE

Aux racines de la crise économique mondiale

François Chesnais * janvier 2012 n°579-580

La crise financière européenne est la manifestation dans la sphère de la finance de la situation de semi-paralysie dans laquelle se trouve l'économie capitaliste mondiale.

23 . CRISE FINANCIÈRE

La prochaine crise bancaire

Hugo Radice * janvier 2012 n°579-580

A ce jour, les banques ont toujours encore d’énormes quantités de dettes en souffrance, qu’elles ont contractées durant les années de boom.

photo

24 . BANQUES

Krach de Dexia : un effet domino en route dans l’UE ?

Éric Toussaint * octobre-novembre 2011 n°577-578

Au début du mois d’octobre 2011, la faillite virtuelle de la banque franco-belge Dexia a été un signe supplémentaire de l’ampleur de la crise qui amène les pouvoirs publics à se mettre entièrement au service des intérêts privés en abusant des finances publiques.

photo

25 . CRISE FINANCIÈRE

Euro : en sortir ou pas ?

Michel Husson * juillet-septembre 2011 n°575-576

photo

26 . CRISE DU CAPITALISME

Les peuples européens face à la finance

Cédric Durand * janvier-février 2011 n°569-570

Radicalisation des crises financières, économiques, sociales et politiques à l’échelle européenne

photo

27 . CRISE DU CAPITALISME

La dette dans les pays les plus industrialisés et quelques pistes alternatives

Éric Toussaint * janvier-février 2011 n°569-570

Le thème de la dette publique a fait irruption en Europe à l’occasion de la grave crise que le monde traverse. Les enseignements de trente années d’ajustement structurel au Sud doivent être tirés.

photo

28 . ÉCONOMIE

Crise fiscale ou de distribution ?

Özlem Onaran * juin-juillet 2010 n°562-563

C’est un nouvel épisode de la crise mondiale : la lutte pour distribuer les coûts de la crise. Cette crise est le résultat de l’accroissement de l’exploitation et des inégalités depuis les années 1980 à travers le monde.

29 . NOTES DE LECTURE

Contre la réduction du monde à la misérable mesure marchande

Didier Epsztajn février-mars 2010 n°558-559

Cédric Durand, Le capitalisme est-il indépassable ?, Textuel, Paris 2010, 142 pages, 9,90 euros

photo

30 . ÉCONOMIE

La crise en débat

Jean Sanuk * janvier 2010 n°556-557

Un séminaire d’économistes et de membres de la IV e Internationale, s’est tenu du 2 au 4 octobre à l’Institut International de Recherche et de Formation (IIRF) à Amsterdam (1). Il a rassemblé 32 participants de 15 nationalités différentes, dont 8 membres du NPA de France. Le premier objectif du séminaire était d’analyser la crise économique qui s’est ouverte en 2008 en la replaçant dans une perspective historique et en analysant sa diversité dans les différents continents. Le deuxième objectif était de réactualiser la théorie marxiste des crises en prenant en compte les nouveautés introduites par la mondialisation et la financiarisation des économies. Enfin, le dernier objectif était d’analyser les liens entre la crise économique, la crise alimentaire et énergétique et la crise climatique (2).

photo

31 . NOTES DE LECTURE

Idéologie mercantile

Didier Epsztajn juillet-août 2009 n°551-552

Michaël Lainé, Le marché introuvable — Critique du mythe libéral, Éditions Syllepse, Paris 2009, 191 pages, 14 euros

photo

32 . CRISE

La crise du capitalisme dans Inprecor

janvier-février 2009 n°545-546

Prendre la mesure de la crise I
Prendre la mesure de la crise II
La mélopée des sirènes protectionnistes
Automobile, la fin d’un cycle
Les causes de la crise alimentaire
La Chine peut elle sauver le capitalisme mondial ?

photo

33 . CRISE DU CAPITALISME

La mélopée des sirènes protectionnistes

Jim Porter janvier-février 2009 n°545-546

Jim Porter (pseudonyme), économiste employé dans les institutions financières internationales, est militant de la IVe Internationale.

photo

Notes de lectures

La crise est certaine, mais la catastrophe ne l’est pas

Didier Epsztajn novembre-décembre 2008 n°543-544

Michel Husson, Un pur capitalisme, Éditions Page deux, Lausanne 2008, 16 euros.

photo

35 . CRISE

Le capitalisme toxique

Michel Husson septembre-octobre 2008 n°541-542

Michel Husson est économiste, membre de la Fondation Copernic et du Conseil scientifique d’ATTAC. Il vient de publier Un pur capitalisme, Lausanne 2008, Éditions Page Deux. On peut consulter ses écrits sur http://hussonet.free.fr/

photo

36 . CRISE ÉCONOMIQUE

La crise climatique va se combiner avec la crise du capital

François Chesnais septembre-octobre 2008 n°541-542

François Chesnais, économiste, professeur associé à l’Université de Paris-Nord 13 Villetaneuse, membre du conseil scientifique d’ATTAC, anime le collectif Carré Rouge (http://www.carre-rouge.org/). Il a publié entre autres La Mondialisation du capital (Syros, 1994 et 1997 — édition augmentée), Mondialisation et impérialisme (avec Odile Castel, Gérard Dumesnil et al., Éd. Syllepse, Paris 2003) et La finance mondialisée — racines sociales et politiques, configuration, conséquences (sous sa direction, La Découverte, Paris 2004). Nous reproduisons ici son exposé présenté lors de la rencontre de la revue argentine Herramienta, le 18 septembre 2008 à Buenos Aires, publié par Herramienta n° 39 d’octobre 2008.

photo

37 . NOTES DE LECTURE

Dette odieuse et illégitime

Didier Epsztajn juin-août 2008 n°539-540

► CADTM (Comité pour l’Annulation de la Dette du Tiers-Monde), Les crimes de la dette, Éditions Cadtm et Syllepse, Liège-Paris 2008, 269 pages, 18 euros

38 . ÉCONOMIE

Mauvaises nouvelles à la pompe : la signification du baril de pétrole à plus de 100 dollars

Michael T. Klare mars-avril 2008 n°536-537

Michael T. Klare, auteur de Resource Wars (Guerre des matières premières), 2001, et de Blood and Oil (Sang et pétrole), 2004, est professeur au Hampshire College d’Amherst, Massachusetts, où il dirige les recherches sur la paix et la sécurité mondiale. Son dernier livre Rising Powers, Shrinking Planet : The New Geopolitics of Energy (Puissances naissantes, planète craintive : La nouvelle géopolitique de l’énergie) va paraître le 15 avril aux éditions Metropolitan Books. Nous reproduisons ici, avec l’autorisation de l’auteur, son article paru initialement sur le site web .

photo

Politique

Le monde comme il tourne

Éric Toussaint janvier-février 2008 n°534-535

Janvier 2008. Éric Toussaint, président du Comité pour l’annulation de la dette du Tiers-monde (CADTM), est docteur en Sciences politiques, membre du Comité international de la IVe Internationale et de sa section belge. Il a publié, entre autres, Banque mondiale : le coup d’État permanent. L’agenda caché du consensus de Washington, CADTM-Syllepse-Cetim, Liège-Paris-Genève, 2006. Ce texte est une version légèrement différente de celle qui paraîtra en mai 2008 comme chapitre 10 du livre d’Éric Toussaint, Banque du Sud et nouvelle crise internationale. Alternatives et résistances au capitalisme néolibéral, CADTM-Syllepse, 2008.

40 . ÉCONOMIE

Une grille de lecture de la crise financière

Isaac Johsua janvier-février 2008 n°534-535

Paris, le 30 janvier 2008 Isaac Johsua est maître de conférences en sciences économiques à l¹Université Paris XI, membre de la Fondation Copernic et du Conseil scientifique d¹Attac. Il a publié, entre autres, Le grand tournant ‹ Une interrogation sur l¹avenir du capital, PUF, Actuel Marx, Paris 2003 et Une trajectoire du Capital. De la crise de 1929 à celle de la nouvelle économie, Syllepse, Paris 2006. Le présent article a été écrit pour Savoir/Agir n° 3 de mars 2008, la revue de l¹association « Raisons d¹Agir » www.raisonsdagir.org. Le Conseil scientifique d¹Attac a fait circuler cet article. Les intertitres sont de la rédaction d¹Inprecor.

photo

Politique

La hausse tendancielle du taux d’exploitation

Michel Husson janvier-février 2008 n°534-535

Michel Husson est économiste, en charge de l'emploi à l¹Institut de recherches économiques et sociales (IRES). Ancien militant du PSU, il a été militant de la Ligue communiste révolutionnaire (LCR, section française de la IVe Internationale) de 1979 à 2007, qu'il a quitté en désaccord sur la tactique présidentielle. Il est membre de la Fondation Copernic et du Conseil scientifique d¹ATTAC. Il a publié, entre autres : Travail flexible, salariés jetables (La Découverte 2006), Supprimer les licenciements (Syllepse 2006), Les casseurs de l¹État social (La Découverte 2003), Le grand bluff capitaliste (La Dispute 2001), Six milliards sur la planète : sommes-nous trop ? (Textuel 2000), Les ajustements de l'emploi (Page Deux 1999). Cet article est le premier chapitre du livre Un pur capitalisme à paraître en 2008 aux Éditions Page Deux, que l'éditeur et l¹auteur ont bien voulu voir publié dans Inprecor en avant-première. On peut consulter ses écrits sur : http://hussonet.free.fr

42 . ÉCONOMIE

L’éclatement de la bulle immobilière américaine

Isaac Johsua août-octobre 2007 n°530-531

Isaac Johsua est maître de conférences en sciences économiques à l’Université Paris XI, membre de la Fondation Copernic et du Conseil scientifique d’Attac. Il a publié, entre autres, Le grand tournant — Une interrogation sur l’avenir du capital, PUF, Actuel Marx, Paris 2003 et Une trajectoire du Capital — De la crise de 1929 à celle de la nouvelle économie, Syllepse, Paris 2006. Cette note a servi de base à l’exposé fait par l’auteur à l’Université d’été 2007 de la LCR.

43 . CRÉDITS "SUBPRIME"

Une anomalie ou une manifestation de la crise du système ?

Danilo Corradi août-octobre 2007 n°530-531

Danilo Corradi est membre de la direction de la section italienne de la IVe Internationale et un des animateurs de l’Association Gauche Critique (Associazione Sinistra Critica). Cet article a été publié sur le site web de Sinistra Critica [ www.sinistracritica.org ].

La Banque mondiale décryptée

Didier Epszatjn juin-juillet 2007 n°528-529

Eric Toussaint, Banque mondiale, le Coup d’État permanent — l’agenda caché du Consensus de Washington, CADTM-)Syllepse-CETIM 2006, 18 euros.

45 . ÉCONOMIE - DÉBAT

Banque du Sud, contexte international et alternatives

Éric Toussaint avril-mai 2007 n°526-527

Éric Toussaint est président du CADTM (Comité pour l'annulation de la dette du tiers monde) Belgique, auteur de La Bourse ou la vie. La finance contre les peuples, CADTM/Syllepse/Cetim, Liège-Paris-Genève, 2004 et de Banque mondiale, le Coup d'État permanent, CADTM/Syllepse/Cetim, Liège-Paris-Genève, 2006. Coauteur avec Damien Millet de « 50 Questions /50 Réponses sur la Dette, le FMI et la Banque mondiale », CADTM/Syllepse, Liège-Paris, 2002; coauteur avec Damien Millet de « Les tsunamis de la dette », CADTM/Syllepse, 2005. Le contenu de cet article a fait l'objet d'une conférence de l'auteur à Caracas le 22 septembre 2006 dans le cadre d'un séminaire international coorganisé par le CADTM, le Centre international Francisco-Miranda, Jubilé Sud-Amériques et l'Observatoire international de la dette (OID). Toutes les communications du séminaire sont disponibles en espagnol sur le site de l'OID www.oid-ido.org

Notes de lectures

Séminaire d'études marxistes : notions de Finance

Didier Epsztajn avril-mai 2007 n°526-527

Suzanne de Brunhoff, François Chesnais, Gérard Dumenil, Dominique Levy et Michel Husson, La finance capitaliste, Collection Actuel Marx Confrontation, PUF 2006, 255 pages 25 euros

47 . LECTURES

« Non décidément, le capitalisme, ça ne marche pas »

Didier Epsztajn septembre-octobre 2006 n°520

Isaac Joshua, « Une trajectoire du capital — De la crise de 1929 à celle de la nouvelle économie », Éditions Syllepse, Paris 2006, 292 pages, 22 euros. Une lecture à approfondir par un précédent ouvrage de l'auteur : La crise de 1929 et l'émergence américaine, Actuel Marx Confrontation, PUF, Paris 1999, 310 pages, 23 euros.

48 . LECTURES

Supprimer les licenciements

mars-avril 2006 n°515-516

Entretien avec L. Garrouste, M. Husson, C. Jacquin, H. Wilno. Laurent Garrouste, Michel Husson, Claude Jacquin, Henri Wilno, Supprimer les licenciements, Éditions Syllepse, Paris 2006, 160 pages, 8 euros. Laurent Garrouste, juriste du travail, est également auteur de « Une remise en cause majeure du droit du travail », Copernic flash, juin 2005. Michel Husson est économiste, administrateur de l’INSEE, auteur entre autres de « Les casseurs de l’État social » (La Découverte, 2003), « Solidarités et compétences, idéologies et pratiques » (l’Harmattan 2003) et « Le grand bluff capitaliste » (La Dispute, 2001). Claude Jacquin est expert auprès des CE. Henri Wilno est économiste.

49 . ÉCONOMIE

Tendances et tensions de l’économie mondiale

Eduardo Lucita mars-avril 2006 n°515-516

Eduardo Lucita est membre de la rédaction de la revue argentine Cuadernos del Sur et du Collectif EDI (Économistes de gauche). Cet article est le produit de son intervention lors du séminaire « Amérique latine, une nouvelle phase politique », organisé par les travailleurs de l’Hôtel Bauen-autogéré, avec la collaboration des revues Cuadernos del Sur et Realidad economica ainsi que du Collectif EDI-Économistes de gauche. L’auteur remercie Guillermo Gigliani pour ses commentaires sur la version initiale de ce texte.

50 . MONDIALISATION

OMC : Poursuite de la stagnation ou commencement de la fin ?

Eduardo Lucita janvier-février 2006 n°513-514

Eduardo Lucita est membre du collectif argentin des Économistes de gauche (EDI) et rédacteur de la revue Cuadernos del Sur.

51 . OMC

Leçons de Hong Kong : Une victoire du business, un échec pour les peuples

Raoul Marc Jennar janvier-février 2006 n°513-514

Raoul Marc Jennar est chercheur de l’Unité de Recherche, de Formation et d'Information sur la Globalisation (URFIG) et de la Fondation Copernic. Nous reproduisons cet article du site web de l’URFIG www.urfig.org/francais.htm . Divers articles de l’auteur consacrés à l’OMC peuvent être consultés sur ce site, en particulier à la rubrique Hong Kong.

52 . LECTURES

Catastrophes naturelles, conséquences sociales

Didier Epsztajn juillet-août 2005 n°507-508

Damien Millet, Eric Toussaint : Les tsunamis de la dette, CADTM & Éditions Syllepse, Paris 2005, 9 €.

53 . CONJONCTURE

L’économie mondiale déséquilibrée

Michel Husson janvier-février 2005 n°501-502

Michel Husson, économiste, est membre du Conseil scientifique d’ATTAC. Il a publié notamment : Les casseurs de l’État social, La Découverte, collection " Sur le vif ", 2003 ; Solidarités et compétences, idéologies et pratiques, L’Harmattan, 2003 ; Le grand bluff capitaliste, éd. La Dispute, 2001 ; Avenue du plein emploi, ATTAC-Mille et une nuits, 2001 (avec Thomas Coutrot) ; Six milliards sur la planète : sommes-nous de trop ?, éd. Textuel, 2000 ; Les ajustements de l’emploi, éd. Page 2, 1998 ; et a collaboré à l’ouvrage collectif de la Fondation Copernic, Les retraites au péril du libéralisme, éd. Syllepse, 2002.

54 . LÉON TROTSKY (1879-1940)

Une analyse du développement capitaliste

LÉON TROTSKY juillet-septembre 2000 n°449-450

Même ses adversaires les plus acharnés ont le plus souvent reconnu les qualités des analyses socio-politiques et historiques de Trotsky, de même que son talent d’écrivain. Il est moins connu qu’à différentes époques de son activité et de ses réflexions il a abordé également avec lucidité des problèmes économiques majeurs. Il va de soi qu’une bonne partie de ces contributions sont datées. Elles ont quand même une double importance. Elles abordent, ne fût-ce que synthétiquement, des problèmes théoriques sur lesquels les économistes discutent encore maintenant — en particulier, la théorie des ondes longues — et suggèrent des critères méthodologiques essentiels. A ce sujet, Trotsky insiste à plusieurs reprises sur la nécessité de ne pas analyser la dynamique de l’économie séparément du contexte socio-politique, mais dans le cadre de leurs rapports réciproques. Plus particulièrement, il aborde, entre autres, le problème de l’origine exogène, c’est-à-dire non strictement économique, d’une dynamique de crise et de relance. Nous publions ici des extraits d’un rapport sur la crise mondiale et les tâches de l’Internationale communiste que Trotsky a présenté au IIIe congrès de l’IC (1921) et qui est révélateur, entre autres, du niveau des débats qui avaient lieu dans cette instance (1). Nous y ajoutons des extraits d’une critique des thèses avancées par le professeur Kondratieff en 1923. (2)

55 . ECONOMIE

La dynamique infernale de la spirale de l'endettement

Ernest Mandel avril 1986 n°217

L'endettement croissant des pays dits du tiers-monde et les réactions en chaîne qu'il déclenche, n'est qu'un aspect d'un phénomène beaucoup plus large : l'emballement du crédit comme moteur de l'économie du capitalisme tardif.