Inprecor
Informations et analyses publiées sous la responsabilité du Bureau exécutif de la IVe Internationale.

N° 627-628 mai-juin 2016

ÉTAT ESPAGNOL

Déclaration d’Anticapitalistas

Cf. aussi : [Espagne]

L’accord entre Podemos et Izquierda Unida (IU) pour former une coalition électorale est une très bonne nouvelle pour toutes les personnes qui veulent battre le régime dans les urnes et changer les politiques en faveur de la majorité sociale travailleuse.

Le 10 mai 2016

À Anticapitalistas, nous pensons que s’ouvre une opportunité historique pour modifier le cours normal des événements. Le cours normal pour le PP et le PSOE c’est la corruption, le chômage, la précarité, les coupes budgétaires et une démocratie de mauvaise qualité. Et c’est pour ça que lors de ces élections s’affrontent non seulement des partis, mais des modèles de société alternatifs : d’un côté celui de toujours, celui qui est au service des élites et, face à lui, celui que nous proposons avec le bloc pour le changement qui, dans sa diversité et sa pluralité, s’engage pour construire une alternative au service de ceux d’en bas.

C’est le moment de nous mobiliser dans tous les espaces possibles. Il faut construire une large campagne unitaire, , incluant les mouvements sociaux et syndicaux, qui aille au-delà de la base sociale de Podemos et de IU, capable de déborder les espaces électoraux traditionnels. Il faut y inclure toutes celles et tous ceux qui, sans être militants de Podemos ou de IU, sont prêts à mettre leur grain de sable pour que les choses changent.

Gagner les élections ne signifie pas gagner le pouvoir et encore moins changer le monde, notre monde. Une éventuelle victoire électorale n’est que le premier pas pour appliquer un ambitieux programme de réformes, qui mettra l’économie au service des gens, qui fera passer nos droits avant le paiement de la dette, qui abrogera les réformes du code du travail, qui nationalisera les banques et l’électricité sous le contrôle citoyen, qui interdira les expulsions et les licenciements, qui mettra fin à la violence machiste, qui freinera une fois pour toutes le désastre écologique et qui mettra l’investissement public au service de la création d’emplois, de l’éducation et de la santé.

Remporter ces élections signifiera donc l’opportunité pour commencer un nouveau départ. Les pouvoirs économiques et politiques ne nous faciliteront pas la tâche. La campagne des calomnies et des menaces sera dure et nous devons nous préparer pour résister aux chantages, en construisant un pouvoir populaire pour avancer sur le terrain électoral comme sur le terrain social.

Finalement, nous appelons à voter « oui », en faveur de l’accord, dans la consultation interne de Podemos – un projet dont nous faisons partie et que nous construisons depuis ses débuts. C’est le moment de nous démultiplier pour vaincre. Oui, nous pouvons ! ■

* Déclaration d’Anticapitalistas (Anticapitalistes, ex-Izquierda Anticapitalista, section de la IVe Internationale dans l’État espagnol), un courant au sein de Podemos. (Traduit de l’espagnol par JM).

Vous appréciez ce site ?
Aidez-nous à en maintenir sa gratuité
Abonnez-vous ou faites un don
Qui sommes-nous ? |  Contact | Abonnement | Design et codage © Orta