Inprecor
Informations et analyses publiées sous la responsabilité du Bureau exécutif de la IVe Internationale.

Document

N° 573-574 mai-juin 2011

ÉTAT ESPAGNOL

La révolution sera féministe ou ne sera pas !

Cf. aussi : [Féminisme] [Espagne]

Manifeste féministe rédigé sur la place Puerta del Sol à Madrid, puis repris dans les autres villes.

Que ce soit à la Puerta del Sol à Madrid, sur la Plaza Catalunya à Barcelone et ailleurs, il existe des espaces pour toutes les initiatives, revendications et sensibilités. Mais, surtout, il existe une atmosphère qui facilite l’émergence de réponses nouvelles pour faire face aux difficultés et aux défis. 

Un exemple de cela a été donné quand, à la Puerta del Sol, une personne a arraché un calicot portant l’inscription « La révolution sera féministe ou ne sera pas ». La réaction des militantes féministes a été d’organiser un atelier de type « le féminisme pour débutants » auquel ont assisté de nombreuses personnes. On y a expliqué ce que l’on entendait par féminisme et clarifié en quoi il avait tout son sens dans les événements actuels. 

Les féministes de la Puerta del Sol et de la Plaza Catalunya ont élaboré un Manifeste qui explique leur motivation à participer et à soutenir le Mouvement du 15 Mai : 

Manifeste féministe

Nous sommes sur la place parce que :

Nous voulons une société dans laquelle on place les gens au centre de tout et non les marchés. C’est pour cela que, face aux réductions des budgets sociaux, aux réformes de la loi du travail et des pensions, nous demandons au contraire la gratuité des services publics vitaux tels que l’enseignement, l'accueil de la petite enfance, pour les personnes dépendantes.

Nous voulons que tous et toutes s’engagent pour construire une société où il n’y aura pas de place pour les violences machistes dans toutes ses expressions : économiques, esthétiques, dans les relations de travail, physiques, psychologiques, sexuelles, institutionnelles, religieuses, sous forme d’exploitation du travail et sexuelle, etc.

Nous voulons décider librement de nos propres corps, en jouir et en disposer comme nous l’entendons.

Nous voulons l’avortement libre et gratuit et une éducation affective et sexuelle.

Nous voulons une société plurielle où l’on respecte les multiples façons de vivre son sexe et sa sexualité (lesbiennes, gays, intersexes, bisexuel-le-s, transexuel-le-s, transgenres…) et qu’on reconnaisse le droit à la sexualité dans toutes les étapes de la vie. Nous exigeons la dé-pathologisation des identités transgenres.

Nous exigeons que l’État et l’Église cessent d’interférer dans nos vies.

Pour qu’il y ait un changement réel dans la société, il faut prendre les décisions par consensus et que les femmes participent de manière décisive.

Il est vital de partir d’une perspective féministe dans la transformation du modèle économique et social pour qu’il soit au service des gens et de la planète, dans les services publics, dans la création d’un autre modèle de ville et de gestion du territoire, dans les politiques environnementales et agro-alimentaires.

Il est nécessaire que les femmes participent à ces processus de transformation sociale, politique et économique et aux décisions qui se prennent pour y parvenir. Et aussi à l’élaboration, l’exécution et l’évaluation de ces politiques.

Les questions qui touchent les femmes affectent toute la société et nous voulons qu’elles soient au cœur de l’agenda politique, économique et social.

Nous exigeons que les travailleuses domestiques soient intégrées dans le régime général de la sécurité sociale et qu’elles aient droit à la négociation collective.

Nous exigeons que l’on comptabilise le travail domestique comme faisant partie de la richesse des pays.

Nous exigeons la reconnaissance des tâches de soin aux personnes, du travail au foyer, des soins à la vie et à leur socialisation complète, ainsi que le droit de décider librement si nous voulons ou non accomplir ces tâches, le droit de recevoir des soins convenables et le droit de prendre soin de nous-mêmes.

Nous exigeons la répartition du travail et des richesses. Travailler moins pour travailler tous et toutes. Des conditions de travail et professionnelles dignes. La répartition égalitaire du travail productif et reproductif, un salaire et une reconnaissance égaux pour le travail des femmes et des hommes. Et que la richesse soit mise au service des classes populaires.

Nous exigeons la reconnaissance des droits des travailleuses sexuelles.

Nous exigeons des papiers pour tous et toutes pour que les femmes migrantes jouissent de leurs droits. Nous exigeons que l’on reconnaisse la citoyenneté des personnes sans conditions légales ni normatives, l’abrogation de la loi sur les étrangers et la fermeture des centres d’internement pour étrangers.

Nous exigeons l’utilisation d’un langage non-sexiste qui nomme toutes les personnes et qui soit débarrassé de l’homophobie, du machisme, du classisme et du racisme.

Nous revendiquons que l’on valorise et reconnaisse les savoirs et les connaissances des femmes et leur fonction primordiale dans la transmission de la culture.

Nous voulons une école co-éducative.

Nous voulons une société où tous les types de familles et de groupes de vie communautaire puissent exister.

Nous rejetons l’hétéro-normativité et la féminité obligatoire.

Nous sommes contre les guerres, nous rejetons l’utilisation du corps des femmes comme arme de guerre et nous croyons qu’aucune intervention militaire ne peut garantir la paix. Non à la militarisation des sociétés, à la production et au commerce des armes. Nous invitons pour cela à faire de l’objection fiscale.

Nous revendiquons la solidarité transnationale féministe comme instrument pour changer le monde. Dans toutes les places il y a des féministes indignées, nous souscrivons à leurs revendications et leur apportons tout notre soutien.

Il n’y a pas de révolution sans les femmes !

La révolution sera féministe, écologiste, républicaine, laïque et pas celle du capital ! ■

Traduction : www.lcr-lagauche.be, Isabelle G. et Liliane G

Vous appréciez ce site ?
Aidez-nous à en maintenir sa gratuité
Abonnez-vous ou faites un don
Qui sommes-nous ? |  Contact | Abonnement | Design et codage © Orta