Inprecor
Informations et analyses publiées sous la responsabilité du Bureau exécutif de la IVe Internationale.

Politique

N° 501-502 janvier-février 2005 *

GAUCHE ANTICAPITALISTE EUROPÉENNE

Pour un NON de gauche européen

Cf. aussi : [Europe]

Patrick Tamerlan

Présidence de l’Union européenne hollandaise oblige, la dernière conférence de la Gauche anticapitaliste européenne a eu lieu les 4 et 5 décembre dernier à Amsterdam. Des représentants de la LCR (France), du Bloco de Esquerda (Portugal), de Rifondazione (Italie), du SWP (Angleterre et Pays de Galles) et du Socialist Party (Angleterre et Pays de Galles), de Respect (Angleterre et Pays de Galles) et de l’Alliance Rouge/Verte (Danemark) y ont participé. Cette réunion a permis une fois de plus de vérifier les convergences sur les analyses de la situation en Europe et sur les tâches entre partis dont l’histoire, la culture ou la praxis sont différentes et diverses.

Le premier point discuté a été le bilan du forum social de Londres. De manière unanime, tous ont enregistré comme très positif le succès du FSE dans le contexte difficile de la situation politico-sociale britannique. Cette discussion a permis de constater à nouveau l’importance du mouvement altermondialiste pour la Gauche anticapitaliste européenne, mouvement altermondialiste qui, comme le mouvement anti-guerre, fait partie intrinsèquement de son identité. L’autre point abordé fut le processus de ratification du projet de Constitution européenne. Sans problème particulier, les participants présents ont pris position contre la constitutionnalisation du libéralisme et du militarisme et pour la nécessité de promouvoir une autre Europe démocratique et sociale. C’est le sens de la déclaration (voir ci-dessous) "Une autre Europe est possible! Non à la constitution des multinationales" qui fut adoptée à cette occasion. Ce texte servira de référence pour la campagne de chaque parti de la gauche anticapitaliste européenne en fonction de chaque réalité nationale. L’engagement a été pris d’organiser des initiatives communes, type conférences de presse ou réunions publiques avec des représentants de la gauche anticapitaliste européenne pour un NON de gauche européen. Enfin, il a été discuté du futur des conférences de la Gauche anticapitaliste européenne. Tous ont réaffirmé l’importance de ces conférences, de l’espace précieux de débats et de confrontations qu’elles représentent. Un nouveau secrétariat composé de membres de la LCR et du Bloco de Esquerda a été élu; la coordination reste composée des membres fondateurs à savoir la LCR, l’Alliance Rouge/Verte, le Bloco de Esquerda et le Scottish Socialist Party. La plupart des présents à Amsterdam se reverront à la rencontre des partis radicaux à Porto Alegre lors du Forum Social Mondial à la fin janvier 2005. Et la Gauche anticapitaliste européenne se rencontrera selon toute hypothèse lors de l’anti-G8 en Ecosse en juillet prochain.

Vous appréciez ce site ?
Aidez-nous à en maintenir sa gratuité
Abonnez-vous ou faites un don
Qui sommes-nous ? |  Contact | Abonnement | Design et codage © Orta