Inprecor
Informations et analyses publiées sous la responsabilité du Bureau exécutif de la IVe Internationale.

Politique

N° 528-529 juin-juillet 2007 *

ITALIE

La gauche : selon Cannavò, sa rupture avec les mouvements est irréversible

Cf. aussi : [Italie]

ANSA

Article de ANSA, principale agence de presse italienne.

Rome, 11 juin. " La gauche gouvernementale a rompu de manière irréversible sa relation avec les mouvements. Ce qui est arrivé le 9 juin n’est que la conséquence d’une situation qui se développe depuis des années, qui dépasse même le seul gouvernement au sein duquel ils ont fait tant d’erreurs ". Ainsi Salvatore Cannavò, porte-parole de la Gauche critique, dresse le bilan de la situation des partis de la gauche radicale après le flop de leur initiative de la place du Peuple.

" Le projet fondamental du PRC — poursuit-il — a échoué. Le problème tient tant à la ligne politique qu’au groupe dirigeant inadéquat ". Face à cette faillite les partis de gauche s’unifient, mais pour Cannavò " l’archipel de la gauche gouvernementale fut écrasé par le pacte stratégique réalisé avec le Parti démocrate ".

Le porte-parole de la Gauche critique fait savoir en outre qu’il a envoyé une lettre à la direction du parti pour annoncer " la suspension du financement du parti ". " Il y a quelques jours — explique-t-il — ils m’ont fait savoir verbalement qu’ils suspendaient le financement de la tendance parce qu’elle était maintenant externe au parti et parce qu’elle participait au cortège No War, contre la guerre. Flavia D’Angeli a demandé des explications au sein de la direction du PRC — poursuit le député — mais n’a pas obtenu de réponse. Alors j’ai décidé de suspendre mon financement du parti. Je verserai dorénavant ma part sur un compte spécial, séparé du mien, en attente d’une clarification. "

Lorsqu’on lui demande si maintenant son lien avec le PRC est définitivement cassé, le député du PRC répond : " S’il n’y avait que moi, Salvatore Cannavò, la relation serait déjà rompue, mais — précise-t-il — je ne peux prendre une telle responsabilité sans la décision de l’ensemble de la Gauche critique. En automne nous convoquerons une conférence nationale lors de laquelle nous déciderons que faire ".

11 juin 2007.

Traduction : JM (de l'italien)

Vous appréciez ce site ?
Aidez-nous à en maintenir sa gratuité
Abonnez-vous ou faites un don
Qui sommes-nous ? |  Contact | Abonnement | Design et codage © Orta