logo-inprecor Revue publiée sous la responsabilité du Bureau exécutif de la IVe Internationale
 

21 articles trouvés.

1 . MAROC

Solidarité avec les mobilisations dans le Rif

Déclaration du Bureau de la IVe Internationale mai-juin 2017 n°639-640

Depuis sept mois un mouvement de contestation populaire ne cesse de croître dans la région du Rif au nord du Maroc, et a culminé par un rassemblement de plusieurs dizaines de milliers de manifestants à Al-Hoceima le 18 mai dernier. Ce mouvement prend racine dans la mobilisation populaire qui s’est affirmée dans la région à partir du 20 février 2011, reprenant au Maroc la dynamique des soulèvements dans toute le Maghreb et le Moyen-Orient. Il a été relancé en octobre 2016 lorsque le jeune pêcheur Mohsen Fikri a été broyé dans une benne à ordures à Al-Hoceima.

photo

2 . PAKISTAN

Libérez Baba Jan !

Appel international initié par Farooq Tariq, porte-parole, Parti awami des Travailleurs mai-juin 2017 n°639-640

Un appel international aux gouvernements du Pakistan et du Gilgit-Baltistan

photo

3 . PALESTINE

Hommage aux prisonniers palestiniens grévistes de la faim

Bureau exécutif de la IVe Internationale mai-juin 2017 n°639-640

Du 17 avril au 27 mai, plus d’un millier de prisonniers politiques palestiniens détenus dans les geôles israéliennes ont cessé de s’alimenter. Ce mouvement de grève de la faim historique s’articulait autour de deux mots d’ordre : liberté et dignité. Les prisonniers revendiquaient des améliorations de leurs conditions de détention (accès aux soins médicaux, extension du droit de visite, accès à des téléphones, etc.) et la fin de certaines pratiques des autorités israéliennes, comme la détention administrative ou l’isolement.

photo

4 . INPRECOR N° 639/640, MAI-JUIN 2017

Sommaire

mai-juin 2017 n°639-640

(52 pages, 359 000 caractères, 7,50 €)

5 . DÉBAT

Réflexions sur la « question du parti » – Un tour d’horizon

Pierre Rousset* mai-juin 2017 n°639-640

La question d’un parti militant renvoie pour nous à des éléments d’analyse très généraux (la théorie de la révolution sociale sous le règne du capitalisme – ce qui est l’objet même du marxisme), mais aussi à une multitude de situations concrètes, très différentes les unes des autres, dont il paraît bien difficile de présenter une synthèse. On s’en tiendra donc ici à des lignes de réflexion.

6 . PHILIPPINES

Etat de guerre et loi martiale à Marawi (Mindanao)

Entretien de Pierre Rousset avec Reymund de Amore* mai-juin 2017 n°639-640

Le 23 mai, les djihadistes du groupe Maute, rallié à Daech, ont fait assaut sur la ville de Marawi (Mindanao), majoritairement musulmane. Le gouvernement a ordonné la loi martiale dans tout le sud du pays. L’armée gouvernementale a bombardé et détruit presque la moitié de la ville.

photo

7 . PHILIPPINES

Un appel urgent en faveur des communautés affectées par le siège de Marawi

RDRRAC* mai-juin 2017 n°639-640

8 . PHILIPPINES

Déclaration sur la loi martiale à Mindanao et les attaques à Marawi

RPM-M * mai-juin 2017 n°639-640

9 . ALGÉRIE

Rejet de la mascarade électorale

Déclaration du PST* mai-juin 2017 n°639-640

À une écrasante majorité, les masses populaires algériennes ont rejeté la mascarade électorale des législatives.

photo

10 . ÉTATS-UNIS

Trump au pouvoir : les cent premiers jours

Dan La Botz * mai-juin 2017 n°639-640

Le président Donald Trump n’est ni le champion populiste des travailleurs opprimés que certains de ses partisans espéraient, ni le dictateur fasciste que d’autres craignaient. Coopté par l’establishment républicain, il est dangereux, autoritaire, militariste et ses programmes menacent le peuple américain, la paix mondiale et la planète.

photo

11 . GUYANE

Retour sur une mobilisation victorieuse

Vincent Touchaleaume et Adrien Guilleau* mai-juin 2017 n°639-640

21 avril 2017 – une date qui restera dans l’histoire de la Guyane : après cinq semaines de luttes l’État colonial a dû céder et signer la promesse de plus de trois milliards d’euros pour le pays. Même si le gouvernement Macron choisissait d’ignorer l’accord signé par son prédécesseur, le peuple de Guyane a la légitimité pour reprendre la lutte. Ce n’est pas rien !

12 . GUYANE

Mouvement social de 2017 et éveil d'une nation

Adrien Guilleau* mai-juin 2017 n°639-640

Au-delà des Accords de Guyane, les cinq semaines de conflits en Guyane ont apporté d'autres victoires bien plus symboliques et essentielles pour l'avenir de ce pays. En effet, la mise en marche de la société guyanaise pour remettre en cause les insuffisances de l’État français depuis plusieurs décennies a permis de réveiller une conscience nationale guyanaise qui était jusque-là minoritaire.

photo

13 . VENEZUELA

Résolution de l’Assemblée continentale du CADTM AYNA (Amérique latine et Caraïbes)

CADTM AYNA* mai-juin 2017 n°639-640

Le Comité pour l’abolition des dettes illégitimes, dans son expression sud-américaine, latino-américaine et caribéenne (CADTM / AYNA), a discuté de la situation au Venezuela, dans le cadre de son Assemblée continentale 2017, tenue à Bogota en Colombie du 24 au 27 avril. Cette discussion s’inscrit dans le contexte de la situation latino-américaine, caribéenne et mondiale et entend mettre l’accent sur les thèmes et les objectifs qui définissent les domaines d’activité du CADTM, le système de domination de la dette publique (interne et externe) comme instrument de domination capitaliste mondiale sur les peuples du monde, entre autres mécanismes fondamentaux.

14 . VENEZUELA

Face à la fausse Constituante, référendum consultatif et respect de la Constitution de 1999

Marea Socialista* mai-juin 2017 n°639-640

Plus de trente morts et le début et l’extension des pillages généralisés avec le mot « paix » au bout des fusils, et la croissance rapide d’une dynamique de désorganisation et de faim. Et au milieu de ce scénario, l’annonce d’une Assemblée constituante sans partis, sans participation citoyenne claire, sans que soit respectée la consultation du peuple par référendum.

15 . VENEZUELA

Un défi pour le mouvement social et les travailleurs

Militants de la Ligue unitaire chaviste socialiste* mai-juin 2017 n°639-640

Militants de la Ligue unitaire chaviste socialiste (Luchas), nous présentons notre point de vue sur la convocation de l’Assemblée nationale constituante (ANC) annoncée lors de son discours de célébration de la journée internationale des travailleurs, le 1er mai, par le président Nicolás Maduro.

16 . VENEZUELA

Nous rejetons la tentative d’imposer une Constituante trompeuse et antidémocratique

Proclamation de la Plateforme du peuple en lutte et du chavisme critique* mai-juin 2017 n°639-640

photo

17 . VENEZUELA

Les problèmes auxquels nous faisons face se sont accumulés sous Chávez

Entretien de Natalia Uval avec Edgardo Lander * mai-juin 2017 n°639-640

18 . VENEZUELA

Sept clés pour comprendre la crise actuelle

Emiliano Teran Mantovani* mai-juin 2017 n°639-640

Il est impossible de comprendre la crise que connaît aujourd’hui le Venezuela sans analyser l’ensemble des facteurs vécus « de l’intérieur », et que les principaux médias n’expliquent pas. Nous présentons ici sept clés de la crise actuelle et insistons sur l’impossibilité de comprendre ce qui se passe au Venezuela si l’on ne tient pas compte de l’intervention étrangère et du fait que le concept de « dictature », inopérant pour expliquer la situation au Venezuela, n’est pas une spécificité régionale de ce pays.

19 . VENEZUELA

La Plateforme de défense de la Constitution demande le rejet de la convocation de la Constituante

Reportage d’Aporrea* mai-juin 2017 n°639-640

Des membres de la Plateforme citoyenne de défense de la Constitution de la République bolivarienne du Venezuela se sont présentés mardi 9 mai au siège du Conseil national électoral (CNE) où ils ont remis un document dans lequel ils exigent la nullité, pour inconstitutionnalité, du décret émis par la Présidence de la République convoquant l’Assemblée nationale constituante.

20 . VENEZUELA

Le Venezuela d’aujourd’hui et de demain

François Houtart* mai-juin 2017 n°639-640

Après un voyage à Caracas, voici quelques réflexions sur la situation du pays.

21 . VENEZUELA

Le processus bolivarien en crise

mai-juin 2017 n°639-640

Depuis plusieurs mois, le Venezuela vit une crise de grande ampleur. Protestations, affrontements violents, répression et « bavures », assassinats au cours et en dehors des manifestations, insécurité, pénurie d’aliments et de médicaments, malnutrition, inflation galopante. Le 30 juillet, des élections de l’Assemblée constituante voulue par Maduro sont prévues. L’opposition refuse de participer à ce vote jugé non constitutionnel. Un pan historique du chavisme refuse aussi cette consultation.

photo