logo-inprecor Revue publiée sous la responsabilité du Bureau exécutif de la IVe Internationale
 

102 articles trouvés pour (sujet principal Grece)

1 . GRÈCE

Retour de la droite et ses contradictions

Andreas Sartzekis* juin-juillet 2019 n°664-665

La Grèce a connu en un mois et demi quatre élections importantes : en mai, européennes, municipales et régionales, en juillet, législatives anticipées (elles étaient prévues pour l’automne) décidées par le Premier ministre Alexis Tsipras après la défaite de Syriza en mai.

2 . GRÈCE

Retour sur Chryssi Avgi et l’extrême droite grecque

Andreas Sartzekis* juin-juillet 2019 n°664-665

La bonne nouvelle des élections législatives du 7 juillet, c’est que le groupe Chryssi Avgi (Aube dorée) n’atteint pas les 3 % nécessaires pour entrer au Parlement, ce qui ne manquera pas de le fragiliser un peu plus et ne permettra pas à ses chefs, après leur condamnation pénale qu’on espère intervenir sans plus tarder, d’échapper à la prison.

3 . GRÈCE

Entre deux scrutins électoraux

Tendance programmatique IVe Internationale* juin-juillet 2019 n°664-665

4 . GRÈCE

Sur les accords de Prespes et les rassemblements nationalistes

OKDE-Spartakos * avril-mai 2019 n°662-663

L’accord de Prespes vient consolider de la façon la plus nette l’hégémonie de l’État hellénique sur l’État macédonien voisin, et constitue une victoire diplomatique et politique écrasante de la bourgeoisie grecque.

5 . GRÈCE - SYRIE

Un meeting de grande importance sur la révolution syrienne

Tassos Anastassiadis et Christos Ionas juillet-août 2018 n°653-654

Un petit événement assez important vient d’avoir lieu en Grèce : un meeting de soutien à la révolution syrienne, coforganisé par une partie de la gauche radicale et anticapitaliste.

6 . GRÈCE-MACÉDOINE

« Accord Tsipras-Zaef » : Un compromis bourgeois pour reconnaître enfin la Macédoine

Tendance Programmatique IVe Internationale juillet-août 2018 n°653-654

7 . GRÈCE

L'indispensable solidarité

Yorgos Mitralias mai 2015 n°dernieres

Tout faire pour que la Grèce de 2015 ne soit pas laissée seule comme l’a été la République Espagnole en 1936 !

photo

8 . GRÈCE

À propos de la position de Costas Lapavitsas sur la « transition à une monnaie nationale »

Sotiris Martalis* novembre 2015 n°621

Au sein d’un programme de transition clair, lequel ne peut être mis en œuvre que par une force massive de la gauche radicale, la sortie de l’euro reste toujours une condition nécessaire à une certaine étape, mais pas suffisante. Parce que la dissociation de cet objectif de son cadre global laisserait des marges d’illusions dangereuses sur un certain rôle libérateur de la monnaie en tant que telle.

photo

9 . GRÈCE

Avec le diktat de l'UE accepté par le gouvernement grec ce sont tous les travailleurs d'Europe qui viennent de subir une défaite

Déclaration Bureau exécutif de la IVe Internationale septembre-octobre 2015 n°619-620

EN GRECE ET DANS TOUTE L’EUROPE CONSTRUISONS LA CONTREOFFENSIVE

photo

10 . GRÈCE

Un appel de 14 organisation grecques contre le mémorandum

14 organisations de la gauche radicale grecque septembre-octobre 2015 n°619-620

La veille du vote par le Parlement grec (Vouli) du nouveau mémorandum imposé par la troïka, les représentants de 14 organisations de la gauche radicale grecque ont lancé un appel à la mobilisation populaire et à la constitution de comités de lutte contre l’austérité, que nous reproduisons ci-dessous.

photo

11 . GRÈCE

Pourquoi la capitulation ? Une autre voie est possible

Eric Toussaint septembre-octobre 2015 n°619-620

Éric Toussaint analyse de manière critique l’attitude de Syriza en ce qui concerne la dette depuis 2010, pour expliquer comment le gouvernement grec en est venu à signer l’accord funeste du 13 juillet 2013. Une des explications fondamentales est la non prise en compte de l’audit de la dette qui aurait pourtant permis, en suspendant son paiement, de ne pas se soumettre aux diktats des créanciers. Éric Toussaint présente un plan B portant sur la dette, les banques, l’austérité, la monnaie et la fiscalité.

12 . GRÈCE

Unité populaire, un pôle d’espoir pour la gauche pour dépasser l’expérience de Syriza

DEA* septembre-octobre 2015 n°619-620

13 . GRÈCE

Déchaînement sexiste contre les résistances aux mémorandums

Sonia Mitralias* septembre-octobre 2015 n°619-620

Le cas de la Présidente du Parlement grec

photo

14 . GRÈCE

À propos de l’Unité populaire et du Grexit progressiste

Entretien de Sebastian Budgen avec Costas Lapavitsas* septembre-octobre 2015 n°619-620

photo

15 . GRÈCE

Déclaration sur les élections à venir

OKDE-Spartakos* septembre-octobre 2015 n°619-620

16 . GRECE

Déclaration programmatique de l'UNITE POPULAIRE

Unité populaire* septembre-octobre 2015 n°619-620

17 . GRÈCE

Une capitulation porteuse de menaces mortifères

Yorgos Mitralias* septembre-octobre 2015 n°619-620

18 . GRÈCE

Qui occupera la Villa Maximos ?

Charles-André Udry* septembre 2015 n°dernieres

Alexis Tsipras, à la tête d’un Syriza mémorandaire, sort vainqueur des élections anticipées du 20 septembre 2015. Or, Jon Henley, dans le Guardian du 18 septembre, attribuait à Maarten Verwey le rôle de locataire – au mieux de colocataire – de la Villa Maximos, la résidence du premier ministre. Qui est donc ce Maarten Verwey ?

19 . GRÈCE

NON AU DIKTAT DE LA TROÏKA et SOLIDARITÉ AVEC LE PEUPLE GREC

Secrétariat du Bureau exécutif de la IVe Internationale août 2015 n°618

L’annonce par Alexis Tsipras du référendum le 5 juillet prochain, dans lequel il sera demandé aux électeurs de rejeter le projet d’accord de la troïka est une bonne nouvelle pour le peuple grec et pour toutes celles et tous ceux qui, en Europe, combattent les politiques d’austérité. Nous souhaitons que le vote « NON » aux diktats européens ressorte massivement des urnes dimanche soir.

photo

20 . GRÈCE

La victoire du NON annonce les batailles décisives contre la troïka

Secrétariat du Bureau exécutif de la IVe Internationale août 2015 n°618

Déclaration de la IVe Internationale

21 . GRÈCE

La grande victoire ouvrière et populaire du Non est le prologue de la bataille décisive qui s’annonce

Communiqué de DEA* août 2015 n°618

22 . GRÈCE

Dans les villes et les quartiers populaires, un raz-de-marée pour le Non

Interview de Manos Skoufoglou* août 2015 n°618

23 . GRÈCE

Synthèse du rapport de la Commission pour la vérité sur la dette grecque

Commission pour la vérité sur la dette grecque* août 2015 n°618

24 . GRÈCE

La Plate Forme de Gauche répond à Alexis Tsipras

août 2015 n°dernieres

Avec son discours annonçant les élections anticipées, Alexis Tsipras montre un autre visage, totalement et radicalement opposé aux précédents combats et engagements de Syriza.

25 . GRÈCE

Syriza face à l’accord avec les créanciers, il faut une réponse claire

Antonis Ntavanellos * juin-juillet 2015 n°616-617

photo

26 . GRÈCE

Syriza face à la logique de classe intrinsèque des politiques d’austérité

John Milios * juin-juillet 2015 n°616-617

photo

27 . GRÈCE

L’autre gauche : Antarsya

Entretien de Sebastian Budgen avec Panagiotis Sotiris * juin-juillet 2015 n°616-617

photo

28 . GRÈCE

Appel

mai 2015 n°dernieres

Appel pour soutenir la Grèce qui résiste et sa Commission pour la Vérité sur la Dette publique. Pour le droit des peuples d’auditer la dette publique.

29 . GRÈCE

Pistes pour l’audit de la dette

Eric Toussaint* avril-mai 2015 n°614-615

Zoé Konstantopoulou, présidente du Parlement grec, a décidé de créer une commission d’audit de la dette grecque et a demandé à Eric Toussaint d’y collaborer activement.

photo

30 . GRÈCE

Le gouvernement, Syriza et ses membres

Antonis Ntavanellos * avril-mai 2015 n°614-615

photo

31 . GRÈCE

L’austérité, la destruction du système de santé et l’urgence d’un moratoire sur la dette

Charles-André Udry* avril-mai 2015 n°614-615

photo

32 . GRÈCE

Ce que l’austérité a fait au système de santé

Dr Louise Irvine* avril-mai 2015 n°614-615

Au mois d’octobre 2014, j’ai visité la Grèce pour observer l’impact de l’austérité sur le peuple grec et en particulier sur la santé et sur le système des soins.

photo

33 . GRÈCE

Le temps ne joue pas en notre faveur… mais Syriza dispose d’une alternative à la « retraite stratégique »

Stathis Kouvelakis* avril-mai 2015 n°614-615

photo

34 . GRÈCE

Le 25 janvier, un tournant pour la Grèce et l’Europe !

Secrétariat du Bureau exécutif de la IVe Internationale février-mars 2015 n°612-613

Les gouvernements de l’UE en ont bien conscience. Aux élection législatives du 25 janvier, une défaite d’ampleur des partis de droite et une victoire de Syriza, pourrait faire basculer la lutte contre les politiques d’austérité en Europe du côté des peuples.

photo

35 . GRÈCE

SOLIDARITÉ AVEC LE PEUPLE GREC

Comité international de la IVe Internationale février-mars 2015 n°612-613

24 février 2015

36 . GRÈCE

« Un projet de sortie de crise fondé sur l’idée de progrès et de justice »

Alexis Tsipras* février-mars 2015 n°612-613

Projet politique d’un gouvernement de Syriza (septembre 2014)

photo

37 . GRÈCE

Un accord avec les créanciers qui emprisonne Syriza dans le social-libéralisme

Déclaration du Red Network* février-mars 2015 n°612-613

Le programme de « réforme » déposé par Yanis Varoufakis et par le gouvernement dirigé par Syriza, en complément de l’accord du 23 février, révèle la vérité sur l’accord entre le gouvernement et les bailleurs de fonds, représentés par l’Eurogroupe : c’est le renoncement de Syriza aux limites d’une politique social-libérale.

38 . GRÈCE

La gauche peut arriver au gouvernement sans avoir le pouvoir

Éric Toussaint* février-mars 2015 n°612-613

L’expérience prouve que les mouvements de gauche peuvent arriver au gouvernement, mais ils ne détiennent pas pour autant le pouvoir. S’ils veulent la démocratie, c’est-à-dire l’exercice du pouvoir par le peuple et pour le peuple, leur chemin est encore long. Le problème se pose en Grèce avec Syriza et se posera en Espagne avec Podemos si ce mouvement remporte les élections générales de fin 2015.

photo

39 . GRÈCE

Encore un gouvernement à la poubelle

Déclaration électorale de l’OKDE-Spartakos * février-mars 2015 n°612-613

40 . GRÈCE

Communiqué

Comité central d’Antarsya sur les résultats des élections * février-mars 2015 n°612-613

41 . GRÈCE

Vive le peuple grec qui a rejeté l’austérité

CADTM* février 2015 n°dernieres

photo

42 . GRÈCE

« Syriza a d’ores et déjà mis un grain de sable dans l’engrenage »

Éric Toussaint interviewé par Benito Perez* février 2015 n°dernieres

Le risque, pour l’UE, est de créer le précédent, d’un pays qui pourrait rester dans l’Union sans appliquer les politiques néolibérales.

photo

43 . GRÈCE

Le bras de fer est engagé

Michel Husson* février 2015 n°dernieres

La Banque centrale européenne (BCE) vient de prendre une décision d’une brutalité inouïe : à partir du 11 février, elle n’acceptera plus les titres publics grecs en contrepartie des liquidités accordées aux banques grecques (1).

photo

44 . GRÈCE

Avec le peuple grec, vers le changement en Europe

Un appel européen de militants et militantes de l’État espagnol janvier 2015 n°dernieres

Nous appelons à se solidariser avec le peuple grec pour ne pas permettre que la démocratie soit bafouée par les marchés, à impulser des actions ne pas le le laisser isolé dans sa lutte sa souveraineté et ses droits.

45 . GRECE

595 femmes de ménage grecques en lutte contre le gouvernement et la Troïka

Sonia Mitralias juillet 2014 n°dernieres

Après 11 mois de combat, 595 femmes de ménage licenciées ont gagné la bataille juridique pour leur emploi. Mais le gouvernement ne veut toujours pas les réintégrer. Leur mobilisation est exemplaire.

photo

46 . GRÈCE

Une victoire électorale qui ouvre sur des tâches plus difficiles

Déclaration de DEA* mai-juillet 2014 n°605-606

Les résultats des élections européennes – 26,6 % et 1,5 million de suffrages pour Syriza – traduisent une claire victoire de la gauche radicale en Grèce.

47 . GRÈCE

Les néo-nazis assassinent

octobre 2013 n°598

Dans la nuit du 17 au 18 septembre, les néo-nazis de l’Aube dorée ont assassiné Pavlos Fyssas, 34 ans, militant antifasciste et rappeur connu sous le pseudonyme Killah P. Les témoignages indiquent qu’il s’agissait d’une attaque préméditée .

photo

48 . GRÈCE

Montée du mouvement néonazi et ses résultats

Jan Malewski * octobre 2013 n°598

49 . GRÈCE

Le rôle de la gauche de Syriza

Sotiris Martalis * avril 2013 n°592-593

Débat sur les partis larges

50 . GRÈCE

Rencontre internationale anticapitaliste à Athènes

François Sabado * avril 2013 n°592-593

A l’initiative de « Rproject » — coordination des forces de gauche de Syriza : DEA, Kokkino et Apo — a eu lieu à Athènes, du 1er au 3 mars, une rencontre anticapitaliste internationale qui a rassemblé près d’un millier de personnes.

photo

51 . GRÈCE

Quelques remarques sur la question du gouvernement

François Sabado * avril 2013 n°592-593

La profondeur de la crise capitaliste pose la question du pouvoir dans des termes généraux — pour rompre avec l’austérité il faut un changement radical de politique et un autre gouvernement — mais la crise grecque conjuguant l’effondrement socio-économique, la crise politique et les résistances sociales la projette directement au devant de la scène sociale et politique.

photo

52 . GRÈCE

Dépression

Charles-André Udry * avril 2013 n°592-593

53 . GRÈCE

Où va Syriza ?

Panos Petrou * février 2013 n°591

Syriza a tenu sa première conférence nationale de délégués élus du 30 novembre au 2 décembre 2012. C’était le premier pas d’un processus de plusieurs mois devant conduire à un congrès de fondation dont on espère qu’il décidera, au printemps 2013, de transformer Syriza en une formation politique plus unifiée. Les 25 % obtenus par la Plateforme de gauche sont un point de départ très positif afin d’ouvrir à l’intérieur de Syriza un débat sérieux sur le cours politique de la coalition.

photo

54 . GRÈCE

Un équilibre précaire et gros de dangers

Charles-André Udry * février 2013 n°591

La majorité sociale grecque paie un prix analogue à celui qui était la norme dans les années trente. Charles-André Udry faite le point sur l'instauration du travail « volontaire », la répression des squatters, l'utilisation du thème de la violence par le gouvernement, la fraude fiscale, la stratégie syndicale, les « grèves générales » et les initiatives à prendre par Syriza à la sortie de son congrès.

photo

55 . GRÈCE

« Ne plus faire de sacrifices au nom de l’euro »

Entretien avec Yannis Bournous * février 2013 n°591

56 . GRÈCE

Débattre de l’avenir

Contribution de APO, DEA et Kokkino * février 2013 n°591

Texte de débat pour la Conférence de Syriza de fin 2012 par des membres de trois organisations de l’aile gauche de la coalition (DEA, Kokkino et APO).

57 . EUROPE - GRECE

L’avenir des travailleurs européens se joue en Grèce

Bureau exécutif de la IVe Internationale mai 2012 n°583-584

Déclaration de la IVe Internationale

photo

58 . GRÈCE-DÉBAT. JUIN 2012

Echange entre l'OKDE et le Bureau de la IVe Internationale

mai 2012 n°583-584

Réponse de l'OKDE à propos de la déclaration du Bureau exécutif de la IVe Internationale. Réponse du Bureau exécutif de la IVe Internationale.

59 . GRÈCE. 16 JUIN 2012

La Grèce : le berceau de quelle Europe ? (1/3)

Charles-André Udry * mai 2012 n°583-584

Résultats des élections législatives du 17 juin ND (droite) : 29,66%, soit 129 sièges sur les 300 du Parlement. Syriza (gauche radicale) : 26,89% voix et 71 députés.

60 . GRÈCE. 16 JUIN 2012

La Grèce: le berceau de quelle Europe ? (2/3)

Charles-André Udry * mai 2012 n°583-584

61 . GRÈCE. 16 JUIN 2012

La Grèce: le berceau de quelle Europe ? (3/3)

mai 2012 n°583-584

62 . GRÈCE

Syriza : « Nous demandons un audit international de la dette »

Interview de Sofia Sakorafa * mai 2012 n°583-584

photo

63 . GRÈCE

La peur a triomphé mais la lutte est loin d’être terminée

Josep Maria Antentas * mai 2012 n°583-584

Athènes, 18 juin 2012. La Troïka respire, il y aura un nouveau gouvernement pro-mémorandum en Grèce. Le chaînon le plus fragile de la zone euro ne s’est pas encore rompu. L’oligarchie financière, ces 1 % qu’Occupy Wall Street ont dénoncé, a vécu ces derniers jours avec crainte, comme l’apparition d’un fantôme. Hier, elle a peut-être gagné un peu de temps, en réussissant à étayer de manière précaire un échafaudage qui vacille. Mais le fantôme est revenu, pour de bon.

photo

64 . GRÈCE - TRIBUNE LIBRE

Le principe du pendule

Manos Skoufoglou * mai 2012 n°583-584

65 . GRÈCE. 28 JUIN 2012

La peste brune relève la tète… Y a–t-il quelqu’un pour l’arrêter ?

Yorgos Mitralias * mai 2012 n°583-584

«La géographie de l’Aube Dorée montre qu’il s’agit d’une formation qui ne sera pas conjoncturelle dans le système partidaire ».

photo

66 . GRÈCE

« Syriza est l’expression d’une nouvelle radicalité à gauche »

mai 2012 n°583-584

Entretien avec Stathis Kouvélakis *

67 . GRÈCE

Premières tentatives de contrôle salarial des entreprises

Jan Malewski * mars 2012 n°581-582

68 . GRECE

L'exemple de l'Argentine en 2001

Éric Toussaint * mars 2012 n°581-582

Comme l'Argentine en 2001, la Grèce doit rompre avec la troïka et suspendre le paiement de la dette.

photo

69 . GRÈCE

La lutte des salariés du quotidien Eleftherotypia

mars 2012 n°581-582

Entretien avec Moisis Letsis *

photo

70 . GRÈCE. 8 FÉVRIER 2012.

Un hôpital grec sous contrôle ouvrier

libcom.org * 2012 n°dernieres

Les agents hospitaliers de Kilkis, en Grèce, ont occupé leur hôpital local et ont publié une déclaration disant qu'il était désormais entièrement sous contrôle ouvrier.

photo

71 . GRECE

Réagir à la menace fasciste

Yorgos Mitralias * 2012 n°dernieres

Soixante sept ans après la fin de la Deuxième Guerre Mondiale et le procès de Nuremberg, nous voici en pleine République de Weimar à la grecque… (Ce texte est une tribune libre).

photo

72 . GRÈCE

Tremblement de terre électoral

Eric Toussaint * 2012 n°dernieres

La coalition de gauche radicale passe en tête dans toutes les grandes villes et dans la tranche d’âge 18-35 ans. La suspension du paiement de la dette et l’annulation des plans d’austérité étaient au cœur de sa campagne

photo

73 . GRÈCE

Vers un gouvernement de rupture ? Entretien avec Dimitris Hilaris *

Propos recueillis par Paolo Gilardi 2012 n°dernieres

A la veille des élections du 6 mai 2012, le ministre des finances d’Allemagne, Wolfgang Schäuble enjoignait les Grecs d’élire une majorité « qui respecte les engagements pris envers les créanciers internationaux par la coalition gouvernementale actuelle » (1). Peine perdue, puisque plus de 65 % des Grecs ont voté contre les diktats de l’Union Européenne, de la Banque centrale européenne et du Fonds monétaire international. Une période nouvelle s’est ouverte en ce 6 mai à Athènes. Pour en parler, Dimitris Hilaris, de l’organisation OKDE-Spartakos, partie prenante de la coalition Antarsya.

photo

74 . GRECE. 29 MAI 2012

Résister avec le peuple grec

CADTM Europe * 2012 n°dernieres

Déclaration du CADTM Europe

photo

75 . GRECE - DEBAT. A LA VEILLE DES ÉLECTIONS EN GRÈCE

Pour un programme de confrontation avec le capitalisme, pour un parti anticapitaliste et révolutionnaire indépendant

2012 n°dernieres

Contribution au débat sur la situation en Grèce de 16 camarades de la Quatrième internationale.

76 . GRÈCE 1ER JUILLET 2012

Séisme électoral des 6 mai et 17 juin… et puis après ?

Tassos Anastassiadis et Andreas Sartzekis * 2012 n°dernieres

photo

77 . GRÈCE

Campagne pour un audit de la dette publique grecque

Yorgos Mitralias * mai-juin 2011 n°573-574

photo

78 . GRÈCE

Révolte populaire massive des Indigné(e)s

Yorgos Mitralias * mai-juin 2011 n°573-574

Assez différent de son homologue espagnol par ses dimensions, sa composition sociale, sa radicalité et son hétérogénéité politique, le Syntagma grec partage avec la Place Tahrir du Caire ou la Puerta del Sol de Madrid la même haine pour l’élite politique et économique qui accapare et vide de tout contenu la démocratie parlementaire bourgeoise aux temps d’un néolibéralisme le plus arrogant et inhumain.

photo

79 . 15/06/2011 GRÈCE

Motion de l’assemblée populaire de la place Syntagma

2011 n°dernieres

Le 15 juin 2011, jour de grève générale contre les mesures d'austérité et privatisations, 200 000 manifestants ont répondu à l'appel des des syndicats et des « Indignés » et ont encerclé pacifiquement le Parlement à Athènes. La plus grande manifestation depuis la fin de la dictature des colonels.

photo

80 . 22/06/2011 GRÈCE

Vers la grève générale et le blocage du Parlement

2011 n°dernieres

Les organisations syndicales grecques appellent à 48 heures de grève mardi 28 et mercredi 29 juin et les Assemblées populaires on décidé de nouveau de bloquer ces jours là les accès au Parlement. Les députés doivent voter le « Programme à moyen terme », un nouveau plan de privatisations massives et d'extrême austérité demandé par la troïka FMI-EU-BCE et soutenu par le gouvernement de Papandréou. Il prévoit notamment la baisse des allocations chômage et des salaires de la Fonction publique. Nous reproduisons ci-dessous l'appel de l'Assemblée du peuple de la place Syntagma.

photo

81 . GRÈCE

Construire à gauche, vite !

Tassos Anastassiadis et Andreas Sartzekis * novembre-décembre 2010 n°567-568

Suite aux élections municipales et régionales du 7 et 14 novembre on voit s’affirmer, de manière certes éclatée, un ensemble politique à gauche du Pasok qui représente grosso modo, toutes tendances confondues, 1,2 millions de voix sur environ 6 millions de votants.

photo

82 . GRÈCE

Quel automne social ?

Tassos Anastassiadis et Andreas Sartzekis * octobre 2010 n°566

photo

83 . GRÈCE

« Lorsque l’injustice devient la loi, la résistance est un devoir ! »

Tassos Anastassiadis et Andreas Sartzekis * juin-juillet 2010 n°562-563

Inscrit sur la banderole commune des deux syndicats des enseignants du primaire et du secondaire, DOE et OLME, lors d’une manifestation le 12 mai, le slogan « Lorsque l’injustice devient la loi, la résistance est un devoir ! » résume fort bien l’analyse de la situation et indique la seule voie qui reste aux travailleurs face à la catastrophe sociale infligée par le gouvernement du Pasok.

photo

84 . GRÈCE

Le sens de la crise grecque

Pascal Franchet * avril-mai 2010 n°560-561

Il a été dit beaucoup de choses sur la crise et la Grèce ces dernières semaines, des plus nauséabondes (1) aux plus confuses. Il en résulte un argumentaire exportable dans tous les pays développés. Les médias ont abondamment repris le message officiel qui tient en cinq chapitres. Il faut décoder ce message idéologique destiné en fait à tous les peuples des pays du Nord.

photo

85 . GRÈCE

Les travailleurs contre le programme dit de stabilité

Tassos Anastassiadis et Andreas Sartzekis * avril-mai 2010 n°560-561

En quelques semaines, la direction du Pasok vient d’adopter les pires mesures jamais prises contre la population depuis la fin de la guerre civile en 1949. Cet article revient sur ces mesures et sur les mobilisations ouvrières.

86 . 5 MAI 2010 : GRÈCE

Sur l'incendie de la banque Marfin, rue Stadiou, à Athènes

Communiqué d'Antarsya * 2010 n°dernieres

La grève-séisme du 5 mai 2010, avec la manifestation la plus massive depuis la chute de la dictature militaire, ont exprimé le "non" le plus fort aux mesures du trio gouvernement-UE-FMI. Au lieu de retirer ces mesures du Parlement, le gouvernement se sert sans honte du décès tragique de trois travailleurs de Marfin pour les monter en épingle, comme le fait le « Front noir » ND-LAOS 1.

87 . GRÈCE 10/06/2010

Manifestation du 5 juin

Tout est à nous ! * (N°59 10/06/2010) 2010 n°dernieres

88 . GRÈCE

Une déroute de la droite… reste à battre sa politique !

Tassos Anastassiadis et Andreas Sartzekis (*) novembre 2009 n°555

photo

89 . GRÈCE

Défaite annoncée de la droite ?

Andreas Sartzekis et Tasos Anastassiadis septembre-octobre 2009 n°553-554

photo

90 . GRÈCE

Succès de la gauche révolutionnaire

Tassos Anastassiadis mars-avril 2009 n°547-548

photo

91 . DOSSIER GRÈCE

Révolte de la jeunesse

Jan Malewski janvier-février 2009 n°545-546

Introduction
15 objectifs immédiats de lutte proposés par Syriza
Convergence de la gauche anticapitaliste grecque en perspective. Tassos Anastassiadis
Sources et dynamique de la révolte. OKDE-Spartakos
La révolte et la gauche. Panos Kosmas
L’affaire exemplaire de Kostantina Kouneva
Interview d’Alexis Tsipras, président de Synaspismos

photo

92 . GRÈCE

Nous n’allons pas payer leur crise ! 15 objectifs immédiats de lutte proposés par Syriza

janvier-février 2009 n°545-546

Nous reproduisons ici des extraits significatifs de la proposition de 15 objectifs immédiats (plan d’action) rendue publique par le Secrétariat de la Coalition de la gauche radicale (Syriza). Fondée avant les élections législatives de 2004, Syriza regroupe actuellement les organisations suivantes : Citoyens actifs (EP), Organisation communiste de Grèce (KOE), Mouvement démocratique social (DIKKI), Intervention écologique (OP), Gauche ouvrière internationaliste (DEA), Kokkino (“Rouge”), Mouvement de gauche pour l’action unifiée (KEDA), Unions populaires des groupes sociaux bipartisans (LEYKO), Renouveau de la gauche communiste écologique (AKOA), Synaspismos (SYN), Organisation socialiste internationaliste (Xekinima), ainsi qu’un grand nombre de militantes et militants de gauche indépendants. Lors des législatives de 2004 Syriza a obtenu 241 539 suffrages (3,3 % et 6 député-e-s) et 361 211 suffrages (5,04 % et 14 député-e-s) aux législatives de 2007.

photo

93 . GRÈCE

La révolte et la gauche

Panos Kosmas janvier-février 2009 n°545-546

Panos Kosmas est membre de la direction de l’organisation politique Kokkino (Rouge, observatrice auprès du Comité International de la IVe Internationale), une des composantes de la Coalition de la gauche radicale, Syriza.

94 . GRÈCE

L’affaire exemplaire de Kostantina Kouneva

Georges Mitralias janvier-février 2009 n°545-546

L’affaire exemplaire de Kostantina Kouneva secoue la société grecque. Femme, immigrée, nettoyeuse et syndicaliste de combat, victime d’un attentat patronal. Georges Mitralias, journaliste et militant de longue date de la IVe Internationale, est membre du groupe Kokkino (Rouge), partie prenante de la Coalition de la gauche radicale Syriza.

photo

95 . GRÈCE

Interview d’Alexis Tsipras, président de Synaspismos

janvier-février 2009 n°545-546

Pas d’accord avec les cadres du PASOK qui proposent le gel des salaires, la fin du repos du dimanche et des rapports de travail encore plus élastiques… Alexis Tsipras, né en juillet 1974 à Athènes, a été élu président de Synaspismos lors du cinquième congrès du parti en février 2008, devenant le plus jeune dirigeant d’un parti politique représenté au Parlement. C’est lors des élections municipales de 2006 que ce jeune ingénieur est apparu sur le devant de la scène politique, lorsque la liste « Cité ouverte » de la Coalition de la gauche radicale (Syriza) a remporté 10,51 % des suffrages à Athènes. Lors des élections législatives de 2007, A. Tsipras a refusé d’être candidat, jugeant qu’il ne pouvait cumuler les mandats de député et de membre du conseil municipal. Nous reproduisons ici son interview publiée dans le plus grand quotidien grec, Eleftherotypia, le 3 janvier 2009.

photo

Politique

Convergence de la gauche anticapitaliste grecque en perspective

Tassos Anastassiadis janvier-février 2009 n°545-546

Tassos Anastassiadis, journaliste, est membre de la direction de l’OKDE-Spartakos, section grecque de la IVe Internationale, partie prenante de la coalition EnAntiA.

97 . GRÈCE

Sources et dynamique de la révolte

janvier-février 2009 n°545-546

Nous publions ici le texte de la résolution adoptée « à chaud », au cours même du mouvement de révolte, par le Comité central de l’OKDE-Spartakos, section grecque de la IVe Internationale.

98 . GRÈCE

Les révoltes de notre avenir commencent maintenant !

Kokkino novembre-décembre 2008 n°543-544

Nous reproduisons ici l’éditorial du mensuel Kokkino (Rouge), publié par l’organisation politique Kokkino, composante de la Coalition de la Gauche Radicale (SYRIZA).

99 . GRÈCE

Polarisation croissante

Andreas Kloke novembre-décembre 2007 n°532-533

Andreas Kloke est membre de la direction de l’OKDE-Spartakos, la section grecque de la IVe Internationale.

100. GRÈCE

La droite s’essouffle, la social-démocratie se déchire et la gauche antilibérale revient en force

Georges Mitralias novembre-décembre 2007 n°532-533

Georges Mitralias est militant de l’organisation politique « Kokkino » (Rouge)

101. GRÈCE

« Nous avons choisi comme arme l’unité et comme adversaire le néolibéralisme »

novembre-décembre 2007 n°532-533

Entretien avec Alekos Alavanos, président de Synaspismos et du groupe parlementaire de Syriza (Coalition de la Gauche Radicale) Alekos Alavanos est président du groupe parlementaire de Syriza (Coalition de la Gauche Radicale) et président de la plus forte organisation qui compose cette coalition, Synaspismos. Yorgos Sapounas, militant de Kokkino, a réalisé cet interview pour Inprecor. Les notes sont de la rédaction d’Inprecor.

102. GRÈCE

Mouvement étudiant : Premier recul du gouvernement, sans que la guerre soit encore gagnée

Panagiotis Sifogiorgakis juillet-août 2006 n°519

Panagiotis Sifogiorgakis est membre de la direction de OKDE-Spartakos, section grecque de la IVe Internationale.