logo-inprecor Revue publiée sous la responsabilité du Bureau exécutif de la IVe Internationale
Europe Amériques Afrique Moyen-Orient Asie Planète Economie Femmes IVe

Syrie

●. SYRIE

Le Parti d’action communiste : une expérience et un riche héritage politique

Joseph Daher* janvier-février 2021 n°681-682

Rateb Shabo, un militant politique de gauche syrien, a été emprisonné pendant 16 ans dans les années 1980 et 1990 – dont trois ans dans la tristement célèbre prison militaire de Tadmur – pour son appartenance au Parti d’action communiste, qui s’opposait au régime syrien (1). Son livre récent, Un Récit du Parti d’action communiste en Syrie (1976-1992) : un chapitre de l’histoire de la gauche (publié en arabe aux éditions al-Maraya en 2020), est une fenêtre incontournable sur la résistance politique progressiste au régime syrien des années 1970 aux années 1990.

photo

●. SYRIE

Leçons historiques de la révolution – un bilan critique

Joseph Daher* mai-juin 2020 n°674-675

Il est temps d’évaluer les leçons du soulèvement populaire syrien, qui a initialement appelé à la démocratie, à la justice sociale et à l’égalité et s’est opposé au racisme et au confessionnalisme. Pourquoi le soulèvement populaire n’a-t-il pas réussi à réaliser ces objectifs initiaux ? Quelques explications et leçons provisoires peuvent être maintenant débattues, bien qu’elles doivent être considérées comme des réflexions initiales à développer dans le débat et le dialogue avec tous ceux et toutes celles qui s’intéressent à l’émancipation et à la libération des classes populaires et des peuples opprimés.

photo

Révolutions

●. MOYEN-ORIENT ET AFRIQUE DU NORD

Dix ans après le début des soulèvements populaires, ce n’est que le début

Joseph Daher* janvier-février 2021 n°681-682

Les révolutions ont été la forme la plus importante de conflit politique au XXe siècle – sinon dans l’histoire de l’humanité – à l’exception peut-être des guerres mondiales. Le déclenchement des processus révolutionnaires de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MOAN) au cours de la décennie précédente fait partie de ces événements majeurs et révolutionnaires de l’histoire humaine. Il ne fait aucun doute que la première vague de révoltes en 2011 a marqué l’ouverture d’une époque inachevée de révolution et de contre-révolution au MOAN.

photo

Histoire

●. AFRIQUE

Les indépendances néocoloniales de 1960 : Soixante ans après

Jean Nanga* novembre-décembre 2020 n°679-680

photo

Algérie

●. ALGÉRIE

Une séquence importante de l’histoire de la classe ouvrière se joue à Numilog

Hocine G.* n°677-678

Il y a trois mois, la direction de Numilog (1), filiale de Cevital, a licencié abusivement trois travailleurs pour avoir participé à l’installation d’une section syndicale, déclenchant un conflit social qui allait défrayer la chronique et retentir sur tout le territoire algérien et même au-delà.

photo

●. ALGÉRIE

Le point de vue du Parti socialiste des travailleurs

Parti socialiste des travailleurs (PST) d’Algérie janvier-février 2020 n°670-671

photo

●. RÉGION ARABE

« En Algérie et au Soudan, l’armée sacrifie la tête du régime pour préserver le reste» 

Entretien de Mehdi Mahmoud avec Gilbert Achcar* avril-mai 2019 n°662-663

●. ALGÉRIE

La démocratie, la Constituante et l’enjeu de la transition

Nadir Djermoune* avril-mai 2019 n°662-663

Ces sont les questions politiques qui structurent désormais les actions et les débats dans le mouvement de protestation populaire appelé « Hirak » حرك ("mouvement"). Depuis le 22 février, date de l’émergence du mouvement qui occupe la rue et l’espace public algérien, la revendication est vite passée de sa dimension éthique, le refus de la candidature d’un président vieux et malade pour son cinquième mandat, vers les enjeux politiques qui sous-tendaient cette candidature et ses corollaires relatifs à l’organisation et l’exercice démocratique du pouvoir algérien.

photo

●. ALGÉRIE

« La haute hiérarchie militaire fait partie de l’oligarchie au pouvoir »

avril-mai 2019 n°662-663

Entretien de Mahmoud Aziri avec Mahmoud Rechidi*

photo

●. ALGÉRIE

« L’Occident préfère un régime soumis à ses intérêts »

avril-mai 2019 n°662-663

Interview de Hocine Belalloufi par Kamel Lakhdar-Chaouche*

Liban

●. LIBAN

Le peuple veut la chute du régime

Joseph Daher* août-octobre 2019 n°666-667

Le Liban est secoué par un mouvement de protestation populaire massif, plus important que tout ce que le pays a connu depuis des décennies. Les manifestations ont éclaté après l’annonce du gouvernement de nouvelles taxes, notamment sur les applications de messagerie instantanée telles que WhatsApp. Dans un contexte de politique d’austérité et d’une crise socio-économique de plus en plus grave, les travailleurs et plus généralement les classes populaires ont manifesté pour affirmer leur ras-le-bol face à cette situation…

photo

Soudan

●. SOUDAN

La chute de l’autocrate Omar el-Béchir

Gilbert Achcar* avril-mai 2019 n°662-663

Le peuple soudanais a renversé son dirigeant autocratique de longue date, Omar el-Béchir. C’est une confirmation que le ferment révolutionnaire du printemps arabe ne s’est pas éteint en 2011.

photo

●. RÉGION ARABE

« En Algérie et au Soudan, l’armée sacrifie la tête du régime pour préserver le reste» 

Entretien de Mehdi Mahmoud avec Gilbert Achcar* avril-mai 2019 n°662-663

●. SOUDAN

La chute de l’autocrate Omar el-Béchir

Gilbert Achcar* avril-mai 2019 n°662-663

Le peuple soudanais vient de renverser son dirigeant autocratique de longue date, Omar el-Béchir. C’est une confirmation que le ferment révolutionnaire du printemps arabe ne s’est pas éteint en 2011.

●. SOUDAN

Solidarité avec la révolution soudanaise !

Déclaration du Comité International de la IVe Internationale * avril-mai 2019 n°662-663

Depuis le 13 décembre 2018, le Soudan vit un soulèvement populaire impressionnant, qui ne cesse de se développer, avec pour premier slogan « Tasgut bas » (le renversement, c’est tout !).

Iran

●. IRAN

Épidémie de Covid-19 et tsunami des privatisations

Behrooz Farahany* mai-juin 2020 n°674-675

L’Iran a été l’un des pays touchés dès le début de la pandémie. Selon les dernières statistiques officielles, il y aurait à ce jour plus de 169.000 personnes contaminées et 8.209 décédées. La fiabilité de ces chiffres est contestée de façon quasi unanime, y compris au sein même du gouvernement Rouhani et de l’appareil d’État. Un membre du Conseil de la ville de Téhéran, Ahmad Hagh Shénasse, a même été convoqué par le redoutable organe sécuritaire du gouvernement central, le ministère de l’Information, pour « mise en doute » des chiffres officiels !

photo

●. ÉTATS-UNIS ET IRAN

Trump s'en va en guerre

Déclaration du comité directeur de Solidarity* mai-juin 2018 n°651-652

Avec le retrait des États-Unis de l’accord sur le nucléaire iranien, Donald Trump a ouvert la voie à une nouvelle guerre au Moyen-Orient.

Contact Qui sommes-nous ?