Inprecor
Informations et analyses publiées sous la responsabilité du Bureau exécutif de la IVe Internationale.

N° 428 octobre 1998 *

VIETNAM

Les discordances de l’intempestif Bensaïd (suite)

Cf. aussi : [Jean-Michel Krivine]

J.-M. Krivine *

Un de nos camarades vietnamiens se trouvait à Hanoï au mois de juin. Son regard est attiré par un gros ouvrage des Éditions des Sciences politiques : Marx, l’homme qui dépasse son temps, Grandeurs et misères d’une aventure critique (XIXe-XXe siècle). Le nom de l’auteur lui est inconnu. Soudain, en le prononçant à haute voix, il s’aperçoit que c’était la transcription phonétique vietnamienne de Daniel Bensaïd…

Il s’agissait bien de Marx l’intempestif. Parmi les trois traducteurs se trouvait Pham Thanh, professeur de philosophie, qui en avait écrit une critique élogieuse en 1996 dans la très officielle Revue du communisme de Hanoï (1). Ce livre de 620 pages a été édité à Hanoï en mai 1998, tiré à 800 exemplaires et vendu 52.000 dôngs (soit 25 F). Il paraît qu’il se vend bien.

Une présentation anonyme de deux pages explique l’intérêt du livre à l’heure où il est de bon ton de cracher sur le marxisme. D’après elle, Bensaïd est un philosophe universitaire dont le travail « honnête et rigoureux » a d’autant plus de mérite qu’il n’est aucunement communiste, ce qui explique « quelques lacunes ». L’auteur, averti par nos soins de cette parution inattendue, a promis de les combler… ■

* Jean-Michel Krivine, chirurgien, a fait partie des équipes du Tribunal Russell qui se sont rendues au Viêt-nam en 1967 pour y enquêter sur les crimes de guerre américains.

Dans Inprecor

1. Inprecor en avait parlé dans son n° 408 de décembre 1996.

Vous appréciez ce site ?
Aidez-nous à en maintenir sa gratuité
Abonnez-vous ou faites un don
Qui sommes-nous ? |  Contact | Abonnement | Design et codage © Orta