Inprecor
Informations et analyses publiées sous la responsabilité du Bureau exécutif de la IVe Internationale.

N° 449-450 juillet-septembre 2000

LÉON TROTSKY (1879-1940)

Une tentative d’explication du XXe siècle

Cf. aussi : [Trotskysme]

Jan Malewski

Président du soviet de Saint-Pétersbourg lors de la révolution de 1905 puis à nouveau en octobre 1917, dirigeant du Comité militaire révolutionnaire qui organisa l’insurrection à Petrograd en octobre 1917, négociateur de la paix à Brest-Litovsk, fondateur de l’Armée rouge, polémiste acharné contre Lénine avant 1914 puis son proche collaborateur dès 1917, combattant contre la dégénérescence de la révolution russe après 1923, exclu du parti communiste en 1927, déporté en 1928, banni en 1929, assassiné par un agent stalinien en 1940 dans son exil mexicain — la vie de Léon Trotsky c’est confondue avec la fabuleuse montée du mouvement révolutionnaire au début du XXe siècle et sa chute qui précéda la seconde guerre mondiale.

Léon Trotsky par Annenkov

Léon Trotsky par Annenkov

La parution de ce numéro spécial d’Inprecor coïncide avec le soixantième anniversaire de l’assassinat de Trotsky — un crime que ses auteurs et leurs successeurs ont nié durant plus de cinquante ans. Nous l’avons consacré en grande partie à quelques aspects de la réflexion théorique de Trotsky. Nous y avons également inclus deux extraits de textes d’époque qui montreront aux plus jeunes à quel niveau de calomnie et d'ignominie s’étaient haussés les dirigeants du PCF et également deux textes russes actuels qui témoignent de la gêne des anciens apparatchiks à reconnaître la vérité. Plus qu’un hommage — qui serait pourtant mérité — nous avons tenté de répondre à la question en quoi, soixante ans après sa mort, l’apport théorique de Trotsky garde encore une actualité.

Théoricien des contradictions capitalistes, théoricien et praticien de la révolution, Trotsky a aussi analysé, tout en luttant pour essayer de les éviter, les deux défaites les plus importantes du mouvement ouvrier mondial : la dégénérescence bureaucratique du premier État ouvrier et la montée victorieuse du fascisme.

Qualifié de « prophète » par son biographe Isaac Deutscher à cause de l’impressionnante capacité de vérification à posteriori de nombre de ses prévisions, Trotsky a surtout laissé une grille de lecture des principaux tournants historiques du XXe siècle, qui permet de rendre celui-ci intelligible. Cela revêt aujourd’hui d’autant plus d’importance que la trahison social-démocrate dès 1914, puis la dégénérescence stalinienne ont non seulement dénaturé la théorie marxiste, mais ont été jusqu’à falsifier l’histoire, en emmêlant les faits véridiques et les mensonges à un point jamais rencontré jusqu'alors. L’effondrement final de la monstrueuse construction stalinienne et la restauration capitaliste qui lui succède en URSS n’ont pas permis de déblayer le terrain historique des falsifications accumulées sous Staline (dont la prétendue continuité du bolchevisme et du stalinisme n’est pas la moindre). L’œuvre léguée par Trotsky n’en est que plus importante pour tous ceux qui veulent refonder le mouvement d’émancipation de l’humanité. ■

Vous appréciez ce site ?
Aidez-nous à en maintenir sa gratuité
Abonnez-vous ou faites un don
Qui sommes-nous ? |  Contact | Abonnement | Design et codage © Orta